21/11/2008

Fractionnés

A peine j'avais débuté mon échauffement, que je me suis retrouvée dans une tempête de neige fondante.  Résultat, après même pas 5', j'avais les baskets transformées en baignoire, ont suivi les gants, le collant et la veste.  Et tout cela avant d'arriver sur la piste.  J'ai directement enchaîné avec les fractionnés afin de ne pas me refroidir, par chance la neige avait cessé de tomber parce qu'elle tenait sur le tartan et la piste était légèrement glissante.

Malgré que les sensations étaient bonnes à l'échauffement, c'était tout autre sur la piste.  Premier fractionné : 1e tour un peu trop rapide, 2e tour beaucoup trop lent, ensuite plus moyen de récupèrer le temps perdu, donc 7" trop lent.  Et le pire, c'est que j'avais l'impression d'être à fond.  Deuxième fractionné : 1e tour un peu trop vite comme d'hab, 2e tour OK, et puis après, la bérézina, les muscles tétanisés par l'acide lactique, même à la limite de la contracture au niveau des ischios à droite et surtout la respiration courte et laborieuse.  Satanée météo, trop fraîche, trop humide...  J'ai fini par jeter l'éponge, et retour en endurance à la maison. Déçu

Valait mieux faire cela que de se blesser, et ça ira probablement mieux demain ! Clin d'oeil

Les commentaires sont fermés.