25/12/2010

Noël blanc

Hier matin, c'était l'apocalypse pour ceux qui devaient aller travailler...  Sinon, les paysages étaient magnifiques Sourire !

A partir de 6h15, le GSM était en branle, ça sonnait de toute part et présageait une journée exceptionnelle au boulot.

Je n'avais pas trop de souci pour me déplacer puisque la veille au soir, j'étais rentrée en courant de Lasne, ce qui impliquait que j'y retourne par le même moyen de locomotion.  Donc, j'ai chaussé les Yaktrax et partie pour 9km d'un parcours de combattant...  Quasi pas de voitures qui circulaient, et donc pas beaucoup de traces.  Une couche de poudreuse impressionnante, 15 cm minimum, je ne me rappelle pas d'en avoir vu autant Surpris ! Le pire était à venir dans les champs, des congères énormes ! Sans la lampe frontale et parfois l'oreille vissée sur le GSM, j'ai valsé trois fois au tapis au beau milieu des congères, trop marrant Langue tirée.

Arrivé à quelques encablures du boulot, mes collègues étaient bloqués en voiture dans les congères.  Et comme on le dit, "l'union fait la force".  A coups de pelle, à l'huile de coudes et de cuisses, on en a débloqué deux, les autres sont partis se parquer sur un grand axe (pas plus dégagé, mais sans congère).  On a bossé en effectif très réduit, la journée fut intense et exténuante...  Tout cela pour un Noël blanc Rigolant.

Les commentaires sont fermés.