04/02/2012

Entraînement dynamique

Vendredi, la météo ne s'était pas trompée en annonçant l'arrivée de la neige ! Et comme d'hab, les épandages se sont retrouvés coincer dans les embouteillages, et s'en est suivi le cercle infernal...

J'étais en formation près des cliniques Saint-Luc à Woluwé pour toute le journée, et pas envie de me lever à 5h du mat' pour l'entraînement, donc j'avais planifié l'entraînement en soirée et de manière particulière...  Nous étions deux pour la formation, Manu, mon paparazzi attitré, donc j'avais prévu de "sauter" de la voiture à Groenendael et de rentrer en courant via la forêt de Soignes.

Il nous a fallu 1h30 pour faire Krainem-Groenendael, où comme prévu, j'ai démarré mon entraînement, mais bien plus tard, à 19h Surpris ! La forêt était blanche immaculée, sans une trace quasiment, juste un chevreuil et des renards.  Et bien sûr, j'étais seule au monde...  Génial ! Malgré les températures polaires, -7°C et la neige qui tombait encore légèrement, j'ai pu respecter les consignes, y compris pour la partie plus dynamique.  L'avantage de la neige, c'est que la lampe frontale n'est quasi pas utile, même en forêt et dans le noir.  L'entraînement est devenu un peu plus compliqué une fois que j'ai quitté les sentiers forestiers recouverts de poudreuse.  La piste cyclable de la chaussée de Tervuren était recouverte de neige tassée qui rendait les appuis fuyants...  Et donc, efforts supplémentaires pour avancer Langue tirée.  

L'entraînement a été vraiment sympa, un peu dur sur la fin mais sans plus.  Mais j'ai tout de même écourté de 10' environ, car mon tour était terminé Bouche cousue

Commentaires

Et oui, après la formation; un retour sous le floconneux manteau blanc, et pour toi l'option à travers bois dans la poudreuse et moi les ralentissements traditionnels de la capitale optimisés par les conditions climatiques ; des bons souvenirs et ta tête à l' arrivée (j' étais le premier rentré !)

Écrit par : manu | 04/02/2012

Les commentaires sont fermés.