01/04/2012

Wibrin

Samedi après-midi, j'ai pris la direction de la province du Luxembourg pour me rendre dans un patelin du nom de Wibrin.  Il s'y déroulait une course de 15,3km avec un dénivelé positif de 330m, essentiellement sur des chemins forestiers.  Décor sublîme, mais malheureusement une météo m....que.  Bruine, vent glacial et 6°C, soit quasi 10°C perdu en 2 jours ! Pas top du tout, surtout que je n'avais pas vraiment prévu qu'il allait faire aussi frais Incertain.  Cette course faisait sa grande première dans le Delhalle, avec une organisation correcte, des parkings à profusion, un parcours nature et très sélectif digne du Delhalle, mais malheureusement un manque cruel de place au sec et de places assises pour avant et après la course...

Sur la ligne de départ, les habitués du Delhalle et quelques coureurs du coin.  Cette fois-ci, comme à Erpent, Louise allait être mon adversaire, surtout qu'elle "surfe" toujours sur la vague de la forme Clin d'œil.  Personnellement, malgré des tests de terrain très bons, depuis que je me suis blessée au pied à Erpent, ça ne va pas fort.  Bien qu'à l'entraînement, tout se déroule bien, les paramètres sont bons...

Vu le profil du parcours, les 2 premiers tiers durs et le dernier tiers plus roulant, j'ai préféré démarrer prudemment en restant avec Louise.  Sur la première difficulté, Louise m'avait déjà pris une vingtaine de mètres, mais l'écart est resté stable jusqu'au 8e km.  Par la suite, l'écart ne cessera pas de se creuser de plus en plus et vers le 11e km, je n'avais plus Louise en point de mire.  Sentence à l'arrivée, 1'30" dans la vue Déçu...

Après analyse des fréquences cardiaques pendant la course, je n'ai pas été à fond, avec une FCmoy de 173 et une FCmax de 180, c'était quasi une séance très dynamique.  Effectivement, j'avais l'impression de ne pas être à 100%, par peur d'avoir encore plus mal après la course et de me retrouver au milieu du parcours avec les jambes complètement verrouillées.  Mais certitude, hier, mes points forts (longues côtes) étaient devenus mes points faibles à cause d'une foulée étriquée dans laquelle je n'arrivais ni à lever les genoux et ni à propulser correctement, d'où l'impossibilité de changer de rythme.  Et je ne risquais pas de faire des différences dans les descentes, je n'excelle pas du tout dans ce genre d'exercice Criant.  Actuellement, je tourne 5 à 10" plus lentement...  C'est la bérézina...  Ou le début de la fin ou la fin du début Langue tirée.

Résultats sur : www.chronorace.be

Commentaires

Salut Virginie,
Bravo pour ta course!! Faudra encore attendre quelques peu pour revoir ton niveau de forme et c'est que la fin des ennuis;-)) C'est tout le mal que je te souhaite....

Écrit par : robert72 | 02/04/2012

Je ne pense pas que je mérite des félicitations ;-)... Je me suis lamentablement traînée sur ce parcours accidenté. Mais comme m'a dit Fernand, peut-être que ce type de parcours ne me convient pas actuellement à cause de la pubalgie...
Wait and see vendredi, sur un parcours quasi plat et rapide. On s'y verra, et à la lecture de ton blog, tu es en grande forme :-)

Écrit par : Virginie | 03/04/2012

Salut Virginie, il faut prendre ça comme une bonne course de reprise. Et surtout cette météo ne te convient pas (contraîrement à moi ;-)) donc avec les beaux jours qui arrivent tout va rentrer dans l'ordre ! Bonne course vendredi

Écrit par : LaurentP | 04/04/2012

La forme est bonne mais peut-être pas encore optimal;-))
Les commentaires du coach font souvent mouche.....
Moi, avec mes "amortisseurs" articulations délicates, ma masse camion j'ai fini par laisser de côté cette fause image de moi qui était orienté vers un sprinter svelte;-)))Défense de dire que c'est l'âge qui fait raisonné....Je veux garder cette fausse idée de jeunesse éternel;-))
A ce soir!

Écrit par : robert72 | 06/04/2012

Les commentaires sont fermés.