18/05/2012

Entraînement

J'accumule un peu les retards Bouche cousue...

Lundi, repos comme souvent, et reprise du boulot...

Mardi, j'ai été m'entraîner en soirée.  Un entraînement en endurance sur différents rythmes.  Malgré la journée de boulot dans les pattes, les sensations n'étaient pas mauvaises.

Mercredi, direction Nivelles en soirée pour les fractionnés.  Déjà à l'échauffement, même avant les sensations n'étaient pas terribles.  La pubalgie se manifestait malgré les AINS et les muscles étaient un peu raides.  Cela s'est confirmé dans le parc, pas de tonus, des petites douleurs à gauche à droite, bof, bof, bof Incertain...  J'ai poussé jusqu'aux éducatives et déboulés, mais rien à faire, j'étais bridée...  J'ai préféré stopper l'entraînement.

Jeudi, entraînement matinal avant d'aller bosser.  Direction les champs pour une séance cool en endurance avec quelques déboulés pour finir.  Et toujours les mêmes sensations que la veille, moteur bridé ou jambes bridées ? Impossible de faire monter les tours côté moteur et impossible de tourner correctement les jambes...  Autrement dit, pas génial, mais j'ai couru comme demandé.

Vendredi, à nouveau entraînement matinal, mais cette fois-ci entraînement dynamique.  Echauffement suivi d'une partie "fartlek".  Et enfin, le moteur était débridé, j'ai pu respecter les FC sans problème.  Les jambes tournaient également correctement Sourire.

Maintenant, 2 jours de repos sportif, puisque j'ai décidé de traiter ce problème de pubalgie, et comme j'ai une forme articulaire, le traitement de choix était l'infiltration, qui a été faite cet après-midi.  Donc, wait and see...  Pour les résultats, j'espère positifs...

Les commentaires sont fermés.