30/06/2012

Reprise

Après deux jours de repos sportif, j'ai repris l'entraînement jeudi.  Et jeudi...

C'était VTT au programme Sourire, donc aller-retour maison-boulot.  Au matin, la météo était très agréable, sèche avec le soleil en prime Clin d'œil.  J'ai même eu le temps de faire un petit détour avant de prendre la direction du boulot.  Fin de journée, c'était le cagnard ! Un ciel qui se couvrait de plus en plus, encore un peu de soleil, mais ça tournait à l'orage.  J'ai encore profité de faire quelques détours avant de rentrer au bercail.  Les sensations étaient évidemment excellentes, après autant de jours de repos Bouche cousue...

Vendredi, je n'ai pas trouvé le temps d'aller m'entraîner, et finalement ce n'était pas plus mal, c'était un peu de repos en plus Clin d'œil.

Ce matin, j'ai été m'entraîner avant d'aller bosser.  Il faisait vraiment bon à 7h15 avec un thermomètre qui indiquait 16°C, un petit vent rafraîchissant et le soleil, bien sûr.  Petit entraînement en endurance avec quelques déboulés pour clôturer.  Pour mon premier entraînement course à pied post infiltration, les sensations étaient très bonnes et aucune douleur Rigolant.

25/06/2012

Endurance

Au lendemain du 5000m sur piste, j'avais le mollet droit un peu courbaturé, et la pubalgie au stade de la gêne, mais l'infiltration était programmée ce lundi en fin de journée.  Mais en attendant...

Dimanche matin, météo exécrable avec de la pluie et du vent.  Direction les champs pour une petit séance en endurance relax terminée par quelques déboulés.  Début de séance, quelques gouttes sans plus, mais au final, la drache avec un vent à décorner les boeufs...  J'ai terminé l'entraînement trempée jusqu'à l'os ! A quand l'été Incertain ?

L'après-midi, ce n'était pas mieux, balade toutous sous la drache suivi d'un BBQ au club d'éducation canine.  Fallait vraiment être motivé ou dingue, mais on l'a fait Langue tirée...  Faut dire que le Cocker adore la flotte !

Maintenant, j'ai fait mon infiltration et donc quelques jours de "lever le pied" au niveau des entraînements.  Avec l'espoir que cette fois-ci, l'effet sera prolongé...  Wait and see.

Meeting International de Nivelles

Cette année, en après-programme du Meeting International de Nivelles, il y avait un 5000m mixte.  Comme je n'avais eu l'occasion de faire un 5000m sur piste le week-end précédent, que j'avais fait 19km par monts et par vaux à Habay, j'avais décidé de m'aligner sur ce 5000m au lieu de concourir dans le 1500m, bien mieux pour moi Clin d'œil.

La météo était franchement impeccable, au niveau températures, léger soleil, vent en diminution par rapport à l'après-midi.  Idéal pour espérer faire un bon chrono Sourire, de plus Fernand m'avait trouvé un lièvre, en la personne de Pascal, qui devait me tirer sur une base de 17'15".  Perso, je voulais essayer de titiller mon RP, et Fernand a donné son aval.  Donc la mission de Pascal consistait à me tirer sur un tempo de 1'22"/400m.

Premier tour, on passe en 1'20", tempo un peu rapide donc j'ai demandé à Pascal de ralentir, mais il avait quasi tirer le frein à main ! 1'27", puis 1'28", c'était un tempo pour un 10000m sur piste ! Finalement, il me dira qu'il ne s'en sortait pas avec le chrono que Dorian lui avait prêté car son Garmin était déchargé...  Résultat, j'ai dû lui refiler mon Polar afin qu'il puisse "laper" correctement à chaque tour et donner le bon rythme Sourire.

IMG_9690.jpg

A partir de ce moment-là, je n'avais plus aucun repère temps et je devais donc faire entièrement confiance à Pascal.  Après deux tours sur un rythme plus élevé, il m'annonce qu'on a rattrapé le retard sur l'objectif.  Ensuite, tout se passera bien jusqu'au 3000-3400m avec un Pascal qui annonce que l'on tourne bien, mais la fin fut nettement plus laborieuse.  Je n'avais plus autant de tonus dans les jambes et je n'arrivais plus à suivre le rythme imposé par mon lièvre du jour.  Par solidarité, il a évidemment ralenti afin de m'attendre.  J'arriverai tout de même à réaccélérer dans les derniers 600m, mais cela ne permettra pas de réaliser le chrono escompté, même loin du chrono initialement prévu par Fernand.  Et oui, ça ne marche pas à tous les coups Déçu...

Finalement, je boucle ce 5000m en 17'36"60.  Et Pascal s'est rendu compte de sa bourde, il a fait un amalgame entre 3'25"/km et tempo au tour qui s'était transformé en 1'25"/tour au lieu de 1'22".  De toute façon, de la manière dont j'ai terminé la course, je n'aurais pas su courir sur la base de mon RP et même pas approché le chrono de Fernand.  Un jour de moins bon...

IMG_9775.jpg

Merci Pascal Sourire, ce sera pour une prochaine fois...

Les résultats sur : www.cabw.be

22/06/2012

Endurance

Ce matin, un programme relax avec un entraînement court en endurance suivi d'éducatives et de déboulés.  J'ai été courir vers 7h30, donc pas mal de soleil et beaucoup de vent, des températures correctes pour faire du sport.  J'ai été dans les champs, comme bien souvent, les chemins étaient soit secs, soit boueux et envahis par les herbes folles.

Ensuite, j'ai été chez Christian (mon kiné) qui m'a concocté un programme "renforcement musculaire" sur l'Isoforce, pas piqué des vers, afin de rééquilibrer ischios à droite qui sont trop faibles.  Mais je ne commencerai ce programme que d'ici une quinzaine de jours, parce que lundi, je retourne faire une infiltration dans la symphyse pubienne.  Ce qui voudra dire que je devrai un peu lever le pied la semaine prochaine Criant...

21/06/2012

Vélo

Fait rare, j'ai enfourché le Specialized Roubaix pour aller m'entraîner.  Etant toujours dans ma semaine de congé, cela me permet d'aller pédaler hors heures de pointe.  De plus la voiture devait aller au garage, donc de là, j'arrive rapidement sur le circuit de Ophain-Bois-Seigneur-Isaac.  Ce que j'ai fait en faisant deux tours complets plus quelques détours pour retourner au bercail.  C'est génial, k'impression de vitesse et de facilité sur un vélo de route par rapport à un VTT, bien plus lourd et avec des pneus tout-terrain...  J'ai bien poussé deux-trois fois, mais c'était une sortie cool pour digérer les fractionnés de la veille, qui comme d'hab' avaient laissé des traces au niveau des mollets et surtout le droit Bouche cousue...

20/06/2012

Fractionnés

Idée bizarre que de faire des fractionnés très dynamique au matin Bouche cousue...  Heureusement, ce n'était pas à 6h du mat' mais à 7h30, et malgré que je suis en congé, je ne sais pas me rendre à Nivelles ce soir et donc, il ne me restait plus que l'option stade G. Reiff et y aller au matin pour ne déranger personne ...

Echauffement jusqu'au stade, suivi des éducatives et déboulés.  J'avais pris mes spikes car j'allais devoir faire des 400m très rapides et le tartan était mouillé, il valait mieux que cela accroche ! Certes la séance était un peu particulière, et certainement hors de mon régistre habituel mais j'ai tenu le coup Clin d'œil.  Les mollets un peu explosés, mais pour le reste, tout est OK.

19/06/2012

VTT et entraînement

Lundi, j'avais le choix entre faire du vélo ou aller courir.  Comme j'avais mal aux muscles suite à Habay, et oui, la fatidique H48, j'ai pris l'option VTT.  Etant en congé, j'ai été pédaler au beau milieu de l'après-midi, sous un ciel mitigé mais un temps sec et relativement lourd avec les quelques rayons de soleil.  J'ai fait un tour dans les champs et emprunter des servitudes qui étaient vraiment une mauvaise idée...  Avec l'humidité et la douceur relative, les orties et ronces avaient pris possession des lieux ! J'ai eu droit à quelques séances d'acupuncture Rigolant...

Aujourd'hui, un entraînement au beau milieu de l'après-midi, à nouveau Clin d'œil...  Course à pied au menu avec une séance allant crescendo avec quelques déboulés.  J'ai été arpenter un circuit habituel dans les champs.  Les sensations n'étaient pas trop mauvaises, mais pas extraordinaires non plus Pied de nez

17/06/2012

Endurance

Ce matin, petit décrassage après Habay-la-Neuve.  Soleil, nuages et vent au programme, mais pas de pluie.  Par contre, il avait bien plu, car les chemins étaient défoncés par des coulées d'eau, de boue, avec pas mal de débris en tout genre.  J'ai même eu droit au bain de pieds en passant par une servitude, impossible de passer à côté de cette immense flaque d'eau bien profonde.  Heureusement, c'était en fin d'entraînement Sourire.

Les sensations n'étaient pas mauvaises, malgré la fatigue d'hier, je me suis bien amusée en courant ainsi dans les champs Cool.

Habay-la-Neuve

Initialement, il n'était pas prévu que je participe à cette manche du Delhalle que se tenait ce samedi 16 juin après-midi.  Je devais en théorie participer aux CB de 5000m à Bruxelles ce dimanche, mais souci de communication à divers niveaux, et voilà qu'on foire mon inscription...  Voilà le pourquoi du comment, et qui explique le fait que j'ai fait le déplacement jusqu'en Gaume.  La Gaume qui ne bénéficiait point d'un micro-climat, mais bien de la pluie quasi incessante, du vent, finalement, il n'y avait que les températures qui étaient idéales pour courir.

"Les Forges de la Forêt d'Anlier", c'est presqu'une histoire d'amour entre nous, chaque fois que j'y ai participé, j'ai gagné.  J'y ai battu également deux fois le record du parcours, que je détiens encore avec un chrono de 1h13'02" Sourire.

Mais cette année, il était exclu de battre le record, vu que le parcours était rendu glissant par les conditions météo.  Sans compter, que 2012 n'a pas encore été une "grande année" pour moi sur le Delhalle.  Erpent, je me blesse au pied mais termine tout de même la course derrière Louise Deldicque.  Blessure que je traînerai pendant 15 jours et qui a ravivé la pubalgie.  Wibrin, pas de jambes, pas le moral et je passe complètement à côté de cette course, à nouveau Louise me devance.  Louise, qui a l'inverse de moi, est dans une excellente année où elle réalise de superbes performances.

Au départ, j'étais dans l'incertitude, sur différents points : forme-distance-pubalgie, d'autant que Louise était au départ.  Certes, je l'avais battue deux fois, début mai aux CB de 10000m sur piste et fin mai aux 20km de Bxl, deux victoires sur des terrains stables qui sollicitent moins les muscles stabilisateurs du bassin et donc moins d'incidence sur la pubalgie.  Avec l'infiltration réalisée le 18 mai, j'ai pû effectuer d'excellents entraînements après les 20 de Bxl, et de part cela, la forme revient fort, mais l'effet de cette infiltration commence déjà à s'estomper Incertain...

Le parcours, je le connais quasi par coeur, début en descente, ensuite successions de chemins sinueux aux déclivités variables, j'avais par contre oublié la côte du 5-6e km et le petit mur avant la longue montée de 1km entre le 10e et 11e km, la partie roulante qui s'en suit, la descente jusqu'au gué, l'interminable chemin qui longe les étangs, le petit sentier qui longe une route et pour finir les escaliers, la côte et le faux-plat montant dans le dernier kilomètre...

Départ donné à l'heure avec plus de 800 coureurs, avec d'excellents coureurs masculins (Nemeth, Pochet, Gallerin, Vanderbeck), côté féminin, Louise Deldicque, ainsi que des coureurs venus de France.  Louise a démarré avec moi, on est restée ensemble dans la descente macadamisée avant de bifurquer sur la droite dans un chemin caillouteux et herbeux.

IMG_1891.jpg

J'avais été m'échauffer sur ce chemin, et j'avais repéré qu'il valait mieux rester sur les gros cailloux que d'emprunter la pelouse, spongieuse et pleine de flotte.  A partir de là, Louise va se positionner derrière, mais je restais attentive à ce qui se déroulait devant car rapidement, vers le 3e km, on a rejoint les derniers coureurs du 7km.  Heureusement, j'avais deux "poissons-pilotes" qui ouvraient la voie car les chemins étaient étroits, sinueux et glissants.  Je n'avais aucune idée où se situait Louise, mais elle ne devait pas être loin, en plus vers le 4e-5e km, les sensations n'étaient pas terribles.  Je ne voulais pas pousser trop, mais j'avais l'impression que j'aurais été dans l'incapacité de hausser le rythme si elle revenait Déçu...  Paradoxalement, dans la côte très boueuse du 6ekm, j'ai commencé à me sentir bien, le second souffle ou de nouvelles jambes, mais j'ai commencé à remonter l'un ou l'autre gars du petit groupe Sourire ! J'ai pu poursuivre sur un rythme intéressant après la difficulté, aux environs de 3'43"/km (ce qui me ressemble plus) tout en restant facile.  Mais connaissant les difficultés à venir, je préfèrais rester "en-dedans", car malgré que je tournais bien, je me méfiais d'un retour éventuel.  Dans la côte du 10e km, j'ai temporisé, là encore, je ne voulais pas pousser la machine trop loin.  En plus l'attitude de Claude Rossi dans cette ascension, m'avait intriguée.  Il était revenu de l'arrière, m'avait dépassé de quelques mètres, avant de rétrograder vers l'arrière presqu'aussi vite Pied de nez ? Bizarre, tirait-il Louise ? Je ne voulais pas me retourner, donc...  Je restais dans l'inconnu ! Après cette difficulté, le parcours s'horizontalise un petit peu plus, et là, à nouveau j'ai enchaîné de bons kilomètres sur un rythme inférieur à 3'45"/km.  C'était tout bon, surtout que je n'avais pas encore de sensations de fatigue excessive Cool.  Après le passage du gué, la partie que personnellement, je trouve la plus longue.  A cause des kilomètres déjà parcourus, à cause de la physionomie de ce chemin ? J'ignore, mais à chaque édition, c'est là que je tire la langue Langue tirée.  En plus, cela faisait environ 50m que j'avais passé le gué, que j'avais l'impression que des spectateurs encourageaient la seconde femme.  Résultat, j'ai galopé sur ce chemin rempli de flaques et de boue, en me disant que je ne devais surtout pas relâcher et que tant que je courais sous les 3'45", elle ne pourrait pas revenir...  Arrivée aux escaliers, les dernières difficultés avec encore la côte et le faux-plat, je savais que je la tenais cette victoire Sourire.  Enfin !

IMG_1894.jpg

Et au final, le chrono n'est pas mauvais, 1h15'15" et 31e au scratch Rigolant.  Les sensations reviennent, y compris sur ce type de terrain.

Louise a terminé seconde en 1h16'33", et la troisième en 1h21'39", Christelle Charlot.

IMG_1900.jpg

Le podium scratch féminin.

Résultats sur : www.chronorace.be

14/06/2012

Fractionnés et VTT

Mercredi soir, j'ai pris la direction de Nivelles pour l'entraînement sur piste.  Météo digne d'un automne déjà bien entamé Incertain, de l'humidité, un peu de vent et un thermomètre qui indiquait 13°C ! Echauffement dans le parc de la Dodaine, qui était bien ravagé par les pluies torrentielles des jours précédents.  Suivi des éducatives et déboulés sur le terrain de foot.  Pour la partie sur tartan, des 400m sur un bon tempo avec une récupération très active.  Et dans ce type d'entraînement, ce sont les répétitions qui augmentent la difficulté.  J'ai terminé avec les mollets explosés, mais j'ai réussi à respecter les chronos exigés Langue tirée...

Aujourd'hui, programme récupération, VTT relax.  Cette fois-ci, j'ai fait l'aller-retour garage boulot, car la voiture a un petit souci, pas une grosse panne mais un fichu clapet anti-reflux qui ne s'ouvre plus correctement au niveau du réservoir d'essence et donc, il me faut 10' pour mettre 20l, j'ai abandonné l'idée de faire un plein Criant ! Du garage, j'arrive assez rapidement sur mon terrain de "jeux" habituel pour prendre la direction de Lasne.  Au matin, il faisait pas chaud, 8°C mais déjà le soleil pointait.  Au soir, des conditions idéales et surtout des températures très correctes avec toujours le soleil Sourire.  Rien à dire, le jambes ont bien tourné, et même trajet que le matin, soit légèrement vallonné et très roulant.

12/06/2012

VTT et entraînement

Lundi, organisation du tonnerre pour pouvoir tout faire Clin d'œil...  Aller au boulot en voiture pour pouvoir rapatrier la poule qui a été malade à son poulallier d'origine et VTT dans le coffre.  Au soir, j'ai enfourché le VTT pour rentrer au bercail.  Retour des nuages, avec quelques gouttes qui tombainet de temps en temps.  Le point le plus râlant était le fait que j'avais nettoyé ou plutôt récuré le vélo la veille, et qu'il n'allait pas rester propre longtemps Criant.  Et même pire, je me suis retrouvée complètement embourbée, dans de la glaise bien collante qui avait fait tripler le volume de mes pneus ! Les roues était immobilisées par cette boue, et heureusement qu'il y avait une énorme flaque en bout de chemin pour tenter d'éliminer quelques couches de boue.  Résultat, Kärcher en action dès l'arrivée au bercail Incertain...

Aujourd'hui, direction le boulot en courant.  Comme les jours précédents, ciel uniformément bleu au petit matin, températures agréables pour courir et pas de vent.  L'entraînement commençait en endurance pour augmenter en intensité par la suite, ainsi que quelques déboulés.  Malgré le fait que j'ai couru au matin, les sensations n'étaient pas super, les jambes ne tournaient pas facile même à faible intensité, les ischios rouspètaient un petit peu, et les effets de l'infiltration commencent à s'estomper Incertain...  Mais fallait s'en douter...

10/06/2012

Entraînement dominical

Aujourd'hui, même séance que dimanche passé, à savoir un peut de tout... De l'endurance, de la résistance et des côtes. Mais la météo était meilleure que le week-end passé, soleil, quelques nuages, mais Eole était très présent. J'ai fait le même circuit et fait les côtes au même endroit ;-).
Les sensations étaient bonnes, les jambes ont tourné de manière plus que correctes. Aussi bien que dimanche passé :-).

Endurance

Ce samedi, un entraînement super cool Cool, normal après les fractionnés de la veille et la sortie de dimanche...

Au matin, météo sympa car il y avait pas mal de soleil avec quelques nuages et surtout énormément de vent.  J'ai été faire un petit tour dans les champs en endurance et terminer par des déboulés.  Juste fini avant une solide averses qui a bien fait chuter les températures.  Et il est vrai que la météo était moins sympa l'après-midi.

Côté sensation, ce n'était pas mauvais du tout malgré l'une ou l'autre douleur musculaire à cause de l'entraînement de la veille, mais cela ne m'a pas dérangé en courant Sourire.

08/06/2012

Fractionnés

Au programme, des fractionnés très dynamique, et certainement trop dynamique à 6h du mat' Bouche cousue ! Mais pas le choix si je voulais m'entraîner, et vu que j'avais déjà mal débuté la semaine entre Pavlov et la poule...

A cette heure si matinale, ciel bleu immaculé, 13°C et déjà pas mal de vent (ça c'était moins top).  Echauffement jusqu'au stade G. Reiff, toujours aussi désert que d'habitude à ce moment-là de la journée.  Après les éducatives et les déboulés, direction le tartan pour le plat de résistance.  La première partie, juste pour dégommer légèrement les soupapes.  Et la seconde partie, dégommage complet des soupapes Langue tirée, là, j'ai commencé à souffrir et surtout à faire quelques expériences sensorielles avec l'acide lactique.  A la fin de la séance, je n'avais plus de jus dans les pattes...  Pour clôturer, retour au calme jusqu'au bercail.

07/06/2012

Pavlov

Lundi, j'ai été "victime" du conditionnement pavlovien Bouche cousue...  Et oui ! Pour moi, lundi = repos ! Et bien, pas cette fois-ci et j'ai donc loupé l'entraînement du lundi.  Comme quoi !

Mardi, j'ai été m'entraîner en fin de journée.  Météo correcte avec des températures douces, des nuages et un peu de soleil.  Côté parcours, sympa, vallonné et varié, pas trop de boue.  Les sensations étaient plus que bonnes pour un entraînement en soirée Sourire.

Mercredi, j'aurais mieux fait de ne pas me lever Clin d'œil...  Sommeil de mauvaise qualité, promenade des toutous sous la drache, quasi 10' pour mettre 20 litres d'essence dans la voiture (je pense que le clapet anti reflux est bloqué) et je n'étais pas à l'avance pour le boulot Criant.  Une journée qui commençait bien quoi ! Et fin d'après-midi, en fin de service, je vais rentrer les poules avant de prendre la direction de Nivelles.  Et au final, j'ai pu filer chez la véto avec une des poules qui n'était vraiment pas bien...  Résultat, je n'ai jamais su me rendre à Nivelles pour mon entraînement Criant.

Ce jeudi, comme quasi tous les jeudis (attention au conditionnement pavlovien), VTT au programme.  Au matin, aller au boulot en prenant quelques détours.  Ciel couvert, mais météo sèche, par contre les chemins étaient bien boueux et mouillés à certains endroits.  Fin de journée, ce fut presque de la natation Rigolant...  Drache nationale, pas le temps d'être recouverte de boue, elle était rincée par la pluie.  Donc, j'ai terminé avec les godasses, les gants, le cuissard complètement percés.  La veste, par contre, est bien étanche.  Mais malgré cette météo, j'ai fait quelques détours également avant de prendre la direction du bercail Innocent.  Crazy or not crazy...

03/06/2012

Entraînements du week-end

Samedi, je suis retournée au boulot en courant.  Les muscles étaient encore bien fatigués par la séance de la veille et les dernières séquelles des 20km de Bxl (c'est à ça qu'on remarque qu'on prend de l'âge, la récup est moins rapide Langue tirée).  La météo était sèche avec un ciel plombé et Eole bien présent, mais il ne faisait pas froid.  J'ai fait quelques détours dans les champs, en essayant de rester sur un circuit pas trop vallonné, ce qui n'est pas aisé dans le coin.  Heureusement que l'entraînement était cool, car pas sûr que j'aurais pu aller plus vite, les sensations n'étaient pas terribles du tout.

Dimanche, retour de la pluie et chute des températures Déçu.  L'entraînement cool de la veille avait permis de bien récupérer au niveau musculaire, et il valait mieux...  Aujourd'hui, un peu de tout, de l'endurance, de la résistance et des côtes.  Il y avait longtemps que je n'avais plus fait ce type d'entraînement, qui d'habitude occupe mes petits matins d'hiver Rigolant.  C'était vraiment le pied, les muscles étaient OK, et puis surtout, faire une séance pareille sans douleur de pubalgie, ça c'est vraiment le top Sourire.  Cela rend directement l'effort moins dur... 

01/06/2012

Crescendo

Au programme du jour, un entraînement qui montait en intensité au fil de la séance, ça promettait d'être "hard" Langue tirée !

Donc, par gagner du temps (comme tout le monde le sait, le temps c'est de l'argent Avare) surtout que je bosse du week-end, j'ai pris l'option aller au boulot en moto et retour en courant.  Evidemment, l'entraînement après le boulot, ce n'est pas ma tasse de thé, souvent les sensations sont à c...r Bouche cousue.  Et il n'a pas dérogé à la règle...  Début en endurance en direction de Plancenoit avec comme partenaires le soleil et le vent.  Les jambes tournaient plutôt carré, et c'était la partie la plus cool de la séance.  Ensuite, une portion nettement plus rythmée sous forme de fartlek, et crescendo.  Les muscles se sont un peu déliés, mais j'avais encore quelques raideurs consécutives aux 20km de Bxl.  Ce qui fait que j'ai terminé cette séance avec les muscles bien explosés...