30/08/2012

Endurance

Mardi, repos.

Mercredi, en théorie je devais prendre la direction de Nivelles pour des fractionnés, et finalement je termine à Bruxelles et pas pour m'entraîner Déçu...

Ce jeudi, je n'avais plus de plan d'entraînement, et toujours rien en soirée, mais j'ai tout de même été courir, j'en avais besoin, des foumis dans les jambes Clin d'œil.  J'ai pris la direction des champs en début de soirée, sous un ciel plus que menaçant, j'ai pris quelques gouttes et du soleil.  Eole était de la partie également.  Entraînement en endurance, et visiblement tous les muscles n'ont pas récupéré de la Descente de la Lesse, ou alors, c'était à cause des chaussures que j'avais décidé de mettre pour cet entraînement.  Wait and see...

27/08/2012

Rouleaux

Aujourd'hui, quelques muscles se manifestent suite à la course de la veille, surtout les quadriceps Langue tirée.  Et j'avais tout de même un entraînement de prévu, pas vraiment de consignes ni d'intensité ou de durée, mais je devais faire des rouleaux.

J'ai installé le matériel dans le jardin afin de profiter du soleil de cette fin de journée, et comme les cuisses n'étaient pas très vaillantes, j'ai tourné tranquillement les jambes pendant 30', question de délier la musculature Rigolant.

Et demain, repos sportif.

26/08/2012

Descente de la Lesse

Ce matin, direction Houyet pour participer à "La descente de la Lesse", manche du challenge Delhalle.

Cette année, l'édition était plutôt fraîche, mouillée, boueuse et venteuse.  Faut dire qu'avec 13°C sur la ligne de départ, le ciel gris et la pluie qui tombait de temps en temps, rien à voir avec la canicule de la semaine précédente Rigolant

Sur la ligne de départ, énormément de coureurs avec évidemment du côté masculin pas mal de bons coureurs, qui visaient la victoire et le classement général du Delhalle.  Côté féminin, après avoir jouer à "cache-cache", Louise en vacances lors de l'Ardennaise et Angreau et moi qui bossait lors de Seraing, Louise et moi étions sur la ligne de départ côte-à-côte pour en découdre Clin d'œil.

IMG_0405.jpg

Départ prudent, car la course et surtout les difficultés ne commencent qu'après 3 kilomètres environ.  Mais le peloton était parti sur un tempo relativement élevé, donc j'ai temporisé.  Louise et moi sommes restées ensemble jusqu'à l'entrée du sentier qui longe la Lesse, ensuite je suis passée à l'avant, mais Louise n'était pas loin.  Vers le Km4, j'ai accéléré pour recoller dans un groupe de 4 coureurs car Eole était bien présente malgré les arbres et le profil du parcours.  Le groupe commencera à exploser un peu avant Gendron.

IMG_0455.jpg

Passage à Gendron.  Super le régime de bananes Clin d'œil !

A ce niveau-là, Louise avait un retard d'à peu près 200-250m, j'étais sur une rive de la Lesse, elle sur l'autre Sourire

Après avoir changé de rive à Gendron, s'ensuit une portion roulante mais venteuse sur macadam.  Nous n'étions plus que 3 dans le groupe mais on a remonté quelques coureurs.  Et comme l'an dernier, après avoir monté et descendu les escaliers du chemin de fer, arrivée dans un bourbier glissant où l'adhérence était plus que précaire, entraînant quelques figures de patinage artistique, le but étant de rester sur ses deux pieds...  A ce petit jeu, j'étais la plus douée du groupe, pourtant mes minimalistes trail, NB 110, m'étaient d'aucune utilité sur cette glaise.  A peine remis du patinage que la dernière difficulté était là, la côte de Walzin.  Elle fait mal celle-là, de part sa longueur et ses variations de pourcentage, mais après, ça ne fait quasi que descendre jusqu'à Dinant et sur du macadam, donc très roulant, il n'y avait plus que le vent à négocier car il était de face.  Sur cette route, les arbres pouvaient encore faire un peu écran, mais sur le chemin de halage qui nous ramenait à l'arrivée, impossible de se protéger.

IMG_0468.jpg

L'arrivée Sourire, avec à la clé un très bon chrono, 1h29'20" soit 1'11" de mieux que l'an dernier, et pourtant le vent n'était pas là pour aider que du contraire, ce qui veut dire que la forme est là.

Louise termine seconde dans un chrono de 1h31'59", pas mal du tout, surtout qu'elle déteste la boue.  La troisième est une athlète française.

IMG_0490.jpg

Podium scratch féminin.

Les résultats suivront...

Les résultats : www.chronorace.be

 

25/08/2012

Rouleaux

Aujourd'hui, une journée full pour un samedi et en plus, la veille d'une course Incertain !

Résultat, lever matinal (pas d'autres possibilités) et j'ai donc enfourché le vélo sur les rouleaux, bien avant 7h du mat'.  Tout ça un samedi, faut être dingue ! Et malgré cet entraînement sur rouleaux, je n'ai même pas eu le temps de faire la deuxième partie, en course à pied.  Qu'importe, je n'ai pas mal marché, 1 heure de balade toutous au matin, et plus d'une heure de dressage toutou l'après-midi, c'est du sport également Clin d'œil...

24/08/2012

Après le repos,...

Suite à l'infiltration, il fallait que je respecte minimum 2 jours de repos sportif.  Et finalement, j'ai tenu trois jours sans sport Rigolant, pourtant j'étais en congé le jeudi, mais j'avais tellement de trucs à faire que je n'ai pas enfourché le vélo.

Vendredi matin, j'ai été à Nivelles, il y avait stage, le dernier jour.  L'an dernier, j'avais réussi à prendre quelques jours de congé pour y participer, mais cette fois-ci, ça n'a pas été possible Déçu.  Fernand et moi avions convenu de réaliser un test en cette matinée.  Un bon petit test de terrain dont Fernand a le secret Bouche cousue.  Initialement, j'avais prévu de rester toute la journée, mais quelques embarras m'en ont dissuadé.  Après avoir résolu tous les problèmes, j'ai été m'entraîner en endurance dans les champs, et fait quelques déboulés pour terminer.  Le ciel commençait à bien se couvrir, mais le soleil était encore partiellement présent, ce qui fait qu'il faisait relativement lourd, heureusement le vent soufflait assez fort Sourire.  Les jambes ont bien tourné, il faut dire que j'étais quasi en manque de course à pied Clin d'œil...

20/08/2012

Endurance

Aujourd'hui, j'ai été m'entraîner vers 15h20 directement après le boulot.  Donc, j'ai été arpenter les champs au départ de Lasne pour un programme endurance cool avec quelques déboulés pour finir.  Avec 12°C en moins, il faisait très bon pour courir, et pourtant, il faisait tout de même 26°C au thermomètre, mais le ciel voilé et le petit vent étaient salvateurs Sourire.  Les sensations étaient vraiment géniales.

Et cette organisation m'a permis de m'entraîner à une heure correcte et surtout avant d'aller faire une infiltration dans la symphyse pubienne, qui me contraint au repos sportif pendant deux jours.  Et un jour d'entraînement gagné Langue tirée...

Championnat LBFA de relais

Dimanche, le jour le plus chaud Langue tirée, avec ses 37°C, son petit vent tiède et son soleil...  Juste bon à faire la farniente à l'ombre...  Et bien, non ! Direction le stade du RFCL à Naimette-Xhovémont pour les championnats LBFA de relais qui s'y tenaient en cet après-midi caniculaire.

Côté demi-fond, Fernand avait inscrit 2 équipes en 4x800m, une féminine et une masculine.  Et évidemment, pas beaucoup de concurrence, rassembler 4 filles ou 4 gars pour participer au 4x800m ce n'est pas aisé du côté francophone, pas beaucoup de candidats...  Résultats, sur le 4x800m féminin, deux équipes concouraient, le CSDyle et le CABW.  Côté hommes, un peu plus d'équipes, mais certaines concouraient dans les catégories d'âge.

Le plus dur, ce sera de faire l'échauffement en plein cagnard, pas un point d'ombre si ce n'est que le long des clôtures.  Finalement, on arrivera à faire les éducatives sur un gazon (loin d'être Anglais, plutôt champs de patates) à l'ombre.  Et les déboulés, sur la piste en plein soleil...  Et avant le départ, un peu d'eau sur la tête, question de prendre un peu le frais Clin d'œil.

Départ donné à l'heure, avec Céline Draux comme première relayeuse, qui ne devra pas forcer son talent pour distancer sa rivale du CSDyle Clin d'œil.

IMG_0127.JPG

Deuxième relayeuse de notre équipe, Charlotte Maroye, qui était un peu stressée à l'échauffement, mais finalement cela ne servait à rien.  A son tour, elle a creusé encore l'écoart de quelques mètres Sourire.

IMG_0131.jpg

Fernand m'avait placée en troisième relayeuse.  Je n'avais pas du tout coché cette compétition en pensant que Fernand allait faire appel à d'autres filles bien plus rapides que moi sur le double tour de piste, comme Sophie Detienne ou AnSo Maréchal.  Mais c'était sans penser que c'était les vacances...  A ce stade de la course, mes deux coéquipières avaient déjà fait une grosse part du travail.  Et donc, il ne me restait qu'à gérer mon rythme avec quasi 200m d'avance Cool.

IMG_0169.jpg

Et pour terminer le relais, c'est Julie Castreman, notre athlète la plus rapide de l'équipe.  Après un premier tour à gérer, elle a mis un point d'honneur à sprinter sur le dernier hectomètre Rigolant.

IMG_0264.jpg

Résultat du 4x800m féminin TC :

 

4 x 800 metres TC Dames finale directe Heure de l'annonce officielle:15:10

 

Serie:1

 

1 CABW 10'30.99

 

1293 Draux Celine

 

1540 Maroye Charlotte

 

3638 Van Droogenbroeck Virgini

 

3051 Castreman Julie

 

2 CSDY 11'04.60

 

1324 Antoine Elise

 

1329 Demey Morgane

 

1844 Mahee Celine

 

2980 Denys Yewbdar

 

 

IMG_0360.jpg

Le podium Sourire.

Et les garçons, avec l'équipe composée de Dorian (qui venait de battre la record LBFA du mile), Mathieu, François et Thomas, n'ont pas laissé planer le doute longtemps, en tête rapidement et prenant plus de 400m aux poursuivants.  Super les gars Sourire.

IMG_0284.jpg

IMG_0298.jpg

IMG_0316.jpg

IMG_0333.jpg

Un 2/2 pour Fernand Cool.

 

 

19/08/2012

Canicule

Vendredi, les températures plus qu'estivales commençaient à s'installer Sourire.  Super, à condition de pouvoir faire la farniente Clin d'œil...  Dernier jour de la semaine et pas le courage de me lever aux petites aurores.  Journée de boulot dans une athmosphère surchauffée donc pas trop envie d'aller crapahuter dans les champs sous un soleil de plomb Incertain.  De plus, j'avais ma séance de muscu programmée juste après le boulot avec l'air co, ça s'était vraiment cool Rigolant.  Je me suis donc limitée à al muscu et la course à pied est passée à la trappe.

Samedi, un nouvel entraînement "duathlon".  J'ai débuté l'entraînement aux environs des 9h15-9h30, donc j'ai préféré prendre le VTT pour un circuit dans les champs avec la consigne "cool".  Ensuite, j'ai enfilé les runningshoes pour la partie course à pied.  Sur la fin de l'entraînement, il commençait à faire fort chaud, mais les sensations étaient très bonnes que ce soit sur le VTT ou à pied Cool.  Et l'après-midi, c'était au tour du cocker de faire un peu d'exercices au dressage.  Heureusement sur un terrain bien ombragé, mais malgré tout, les toutous avaient chauds et étaient un peu dissipés Rigolant.

Et aujourd'hui, météo annonce jusqu'à 37°C Surpris ! Cet aprem, direction Naimette-Xhovémont pour les championnats LBFA de relais pour un 4x800m...  A suivre.

15/08/2012

Un coup le soir, un coup le matin...

Mardi, entraînement vespéral...  Pas évident vu les températures encore bien élevées à 18h30, mais franchement, je n'avais pas le tonus pour me lever à 5h du mat' Incertain...  Entraînement en endurance, relativement dynamique que j'ai effectué dans les champs.  Moissonneuses et tracteurs étaient à l'ouvrage, ça sentait bon la paille fraîche Sourire.  Et finalement, la chaleur ne m'a pas trop dérangé parce que le ciel s'est voilé et bye bye soleil.  Les sensations n'étaient pas extraordinaires en début de séance, mais une fois la machine lancée, c'était mieux, mais tout de même un peu de fatigue de la journée de boulot.

Aujourd'hui, horaire de week-end ou jour férié au niveau boulot.  Donc, option entraînement matinal surtout que c'était des fractionnés qui étaient programmés, et que jour férié = stade fermé à Nivelles.  Départ à 7h avec une météo idéale pour l'effort.  Malheureusement, arrivée au stade G. Reiff, la piste était inaccessible pour cause de travaux ! Sûr qu'elle n'avait pas l'aspect habituel, une nouvelle couche de synthétique, aucune ligne et pas de bordures.  Bon, il ne me restait plus que de prendre la direction des champs afin de faire du fartlek.  Par chance, les muscles se sont déliés au fur et à mesure de l'entraînement, car j'avais encore les jambes bien fatiguées de la veille.  Pourquoi ? That's the question ! Je ne sais pas...  L'entraînement n'était pas intensif la veille, alors il ne reste plus que la fatigue accumulée ou le fait que j'avais couru avec une paire de chaussures inhabituelles.  Au final, ce fartlek improvisé s'est super bien déroulé et les sensations étaient fort bonnes Rigolant.

13/08/2012

Endurance

Après avoir bosser 7 jours consécutifs, j'étais encore sur le rythme, résultat vers 6h j'avais déjà bien émergé des bras de Morphée.  En tirant un peu, j'ai réussi à tenir jusqu'à 7h...  Ensuite, lever et direction l'entraînement pour une sortie cool en endurance clôturée par des déboulés.  Températures idéales pour courir, toujours ce petit vent frais et le ciel franchement très hésitant.  Au début, j'avias du soleil, mais à la fin, c'était fort voilé. 

Un petit entraînement, comme ça, à la fraîche et à jeun, ça passe toujours super bien Sourire !

Duathlon training ;)

Dimanche, entraînement particulier avec transition Clin d'œil.  Mais je n'ai nullement l'intention de me remettre au duathlon !

Première partie de l'entraînement, du vélo.  J'ai enfourché le Specialized Roubaix pour rouler sur route, en prenant la direction du "circuit" de Lillois/Bois-Seigneur-Isaac.  La consigne était de rouler cool. En plus sympa car à 7h du mat' un dimanche, il n'y a quasiment pas de voitures et même d'autres cyclistes.  Par contre, le vent était bien présent et pas chaud du tout, et le soleil ne chauffait pas encore...  A la fin de la partie vélo, j'avais les pieds plus que refroidis et les muscles des jambes un peu raides avec cette fraîcheur matinale.  1 heure et 27 km couvert Sourire...

Deuxième partie, course à pied.  Initialement, j'avais prévu d'éliminer quelques couches entre le vélo et la course à pied, mais à part changer de chaussures, j'ai gardé toutes les couches, j'étais à moitié congelée Déçu.  Et commencer à courir avec les pieds gelés, ce n'est vraiment pas agréable, pas de sensibilité, mauvais appuis,...  Il aura fallu 10' pour retrouver mes pieds et mes sensations en course.  Et bien entendu, j'ai terminé la partie course à pied en suant bien, vu les épaisseurs sur le dos Rigolant.

Chouette entraînement qui change de la routine Cool.

11/08/2012

Rouleaux

Vendredi, il était prévu un entraînement course à pied mais vu que j'avais quelques soucis côté chevilles, et que mon ostéo est en vacances Déçu, j'ai enfilé les chaussures vélo pour une séance de rouleaux.  Le tout en soirée, dans le jardin pour profiter des derniers rayons de soleil Sourire.  Les jambes ont bien tournés, pas un muscle ou articulation n'a rouspété !

Samedi, repos.

09/08/2012

Entraînements

Un peu de retard sur le blog, et pourtant ce n'est pas parce que je n'ai rien fait Clin d'œil...

Dimanche, le lendemain de la course, j'avais un jour de repos, du moins course à pied, mais le jardinage c'est physique tout de même Bouche cousue.

Lundi, programme rouleaux en endurance relax.  La météo n'étant pas certaine et en plus le vent était frais, j'ai été pédaler dans le fond du garage avec la musique dans les oreilles.  Séance que j'ai réalisée après un petit tour par la muscu et le kiné.

Mardi, repos.

Mercredi, jour des fractionnés donc direction Nivelles et le stade de la Dodaine.  J'ai débuté l'entraînement bien plus tard que d'habitude, donc j'ai eu fini relativement tard puisque l'entraînement était long.  Après l'échauffement dans le parc, direction terrain de foot pour les éducatives et les déboulés.  Ensuite fractionnés longs, pas mal de tours de piste à faire.  En commençant l'entraînement plus, il y avait quelques avantages, comme moins de vent Sourire, piste quasi déserte Sourire avant que les "Dalton" ne débarquent Bouche cousue.  Visiblement des basketteurs non-habitués au code de la piste, j'ai failli m'en choper un qui n'a pas regardé en traversant...  Les sensations étaient bonnes, par contre du côté articulaires et musculaires, ce n'étaient pas top Incertain.

Jeudi, repos.  J'en ai profité pour faire quelques étirements intensifs, mais un passage chez l'ostéo ne sera pas superflu.

05/08/2012

"La Course du Poète" à Angreau

Hier, j'ai participé à ma cinquième manche du challenge Delhalle, "La Course du Poète" à Angreau, petit village frontalier du côté de Quiévrain.

Le même parcours que l'an dernier, toujours bien sélectif avec un tour du bloc dans le village et le passage du "point chaud" après 1500m, ensuite direction la campagne avec un début sur béton, ensuite passage dans les chemins agricoles légèrement vallonnés.  Après une longue descente, passage dans la forêt où le chemin s'élève de façon significative pendant quelques kilomètres, à des pourcentages divers.  Un passage très casse-patte sur 2-3kms sur un petit sentier slalomant au milieu des arbres agrémenté de bosses.  A la sortie du bois, 3 kilomètres comprenant encore 2 grosses difficultés.

Sur la ligne de départ, comme toujours sur le Delhalle, les habitués et les coureurs locaux dont pas mal de Français vu la proximité de la frontière.  Chez les hommes du beau monde, chez les femmes nettement moins relevé.  Départ donné à 14h sous un ciel mitigé, partagé entre soleil et nuages, une atmosphère lourde et une température de 22°C avec pas mal de vent.  Départ rapide, à cause du point chaud et le fait que cela descendait dans les 300 premiers mètres.

SAM_0031.jpg

Le départ avec un peloton déjà étiré Sourire.

SAM_0032.jpg

Après 1500m.

Arrivé dans la campagne, je serai dans un bon petit groupe où je me suis abritée du vent qui soufflait de face.  Mais après 4kms, j'ai pris un relais qui a fait explosé ce groupe.  A partir de là, je me retrouvais avec un athlète et on a commencé à remonter petit à petit les athlètes qui étaient partis trop vite.  Vers le 10e km, il finira par me décrocher, plus parce que je coinçais un petit peu, mais j'étais tout de même étonnée de mes sensations par rapport au gros coup de mou de la quinzaine Sourire.  De toute façon, il n'y avait aucune athlète féminine qui risquait de revenir...

Finalement, dans le dernier kilomètre, j'ai rattrapé un athlète que j'avais en moint de mire depuis le kilomètre 12 en gérant bien mon finish.  Par contre, malgré le sprint final, je ne suis pas arrivée sous l'heure huit...  Chrono final : 1h08'13" (soit 15" de plus qu'en 2011), 1e féminine et 12e au scratch Rigolant ! Pas mal après ces deux semaines où je n'ai pas su m'entraîner correctement.

SAM_0033.jpg

Résultats sur : www.chronorace.be

 

Et puis...

Après les très mauvaises sensations de l'entraînement de mardi, mercredi j'ai préféré observer un repos sportif, et pris un complément de Potassium afin de retrouver la forme Sourire.  

Jeudi, j'ai enfourché mon vélo sur les rouleaux, juste question d'entretenir le moteur Clin d'œil en endurance, calmement dans le jardin et non au fond du garage.

Vendredi, j'ai été courir en soirée, et j'avais retrouvé mes jambes et mes sensations, en tout cas en endurance. 

01/08/2012

Rouleaux et puis...

Lundi, j'avais un programme très relax, à savoir 45' de pédalage statique.  Autrement dit, des rouleaux Incertain...  Toujours très passionnant ce type de séance, mais l'avantage, elle peut se faire à n'importe quelle heure, un entraînement sans perte de temps au fond du garage avec une série US sous les yeux et les oreillettes.  Un petit truc pour ne pas voir le temps passer Clin d'œil.  Les sensations étaient très banales, comme ce l'est ces derniers temps...

Mardi, j'ai tenté un entraînement en soirée qui a été rapidement raboté tellement les sensations étaient mauvaises Criant !

Et mercredi, rien, nada, j'ai pas été courir.  Mais tout de même fait une séance de muscu...  J'espère que les sensations vont revenir, car c'est vraiment nul pour le moment Déçu.