25/11/2012

Cross de la Louvière

Initialement, j'avais coché la Crosscup de Roulers, et finalement, j'ai pris la direction de la Louvière Surpris.  A quoi bon se farcir 1h30 de route, surtout que ces derniers temps, je vais souvent dans ce coin de la Belgique, entre Courtrai-Gand-Mouscron, cela fait pas mal de kilomètres et de carburant consommé...  Au moins, la Louvière, c'était une demi-heure de route et en plus, il était inscrit dans le challenge du CABW Sourire.

Et franchement, nullement déçue de mon choix.  Un super parcours dans le "Domaine de la Louve", essentiellement herbeux avec quelques passages plus boueux, très sinueux avec des épingles à cheveux et donc pas mal de relances, et légèrement vallonné, juste assez pour que ce soit sélectif Sourire.  Une organisation nickel avec respect des horaires, bonne signalisation en course et rapidité des podiums en après-course.

Départ commun pour les juniores, seniores et masters femmes, et chose un peu étonnante, la même distance pour les trois catégories, 3700m.  Un peu court pour les seniores, mais distance habituelle pour les juniores et masters, ce qui faisait un tour moyen suivi de deux grand tour.  Sur la ligne de départ, nous étions une vingtaine avec des athlètes "locales" de l'ACLO, mais également de l'UAC, du CRAC, du DS, donc pas mal de clubs du Hainaut et quelques représentantes du CABW Clin d'œil.

Le départ a été rapide, malgré que celui-ci était en montée, et d'emblée, 2 athlètes seniores du club local ont pris la tête, Amélie Saussez et Stéphanie.  Vu que Eole était de la partie, je me suis cachée juste derrière.  Après quelques virages serrés, Amélie commençait à creuser le trou sur sa coéquipière, donc j'ai un peu accéléré pour me remettre dans le sillage d'Amélie.  Elle avait un bon petit rythme, surtout dans les portions roulantes et descendantes, mais il n'y en avait pas tellement sur le parcours Langue tirée.  Avant la fin du premier tour (moyen), une longue côte pour revenir vers l'arrivée et vent de face, je voulais "rester sage", mais l'envie était trop grande...  Je suis passée à l'attaque Bouche cousue...

SAM_0097.jpg

Fin du premier tour.

Amélie s'est bien accrochée dans le premier des deux grand tour, l'écart restant relativement stable, environ 30-40m, je ne pouvais pas relâcher mon effort, à l'attaque dans les portions ascendantes et point de récupération dans les descentes Langue tirée.

Dans le dernier tour, je garderai toujours un tempo élevé, et le résultat fut que l'écart a grandi, ce qui m'a permis de temporiser dans les descentes car la dernière ascension avant l'arrivée faisait mal aux cuisses, surtout avec le vent contraire, je préfèrais souffler un petit peu Clin d'œil.

A l'arrivée, je précède Amélie et Stéphanie, les deux athlètes du club organisateur.

SAM_0107.jpg

Le podium Sourire.

Eole était peut-être là, mais le soleil également, et donc c'était un dimanche après-midi bien sympathique, le plein de vitamine D Clin d'œil...

Les résultats sur : www.raclo.be (bientôt)

Les commentaires sont fermés.