23/02/2013

Quoi de neuf ?

Je m'étonne Rigolant ! J'arrive à rester raisonnable...  Pas plus de course à pied qu'au mois de janvier, j'essaie de privilégier le vélo.  Et par ce temps hivernal, le VTT est le plus approprié.  Cette semaine, juste un petit tour au fond du garage le mardi sur le tapis de course.  Jeudi, un aller-retour maison-boulot par une météo lumineuse, mais glaciale à cause du vent de secteur est, bien piquant.  L'avantage du gel, des chemins de remembrement complètement "secs" et très roulants.  Mais le vent était soutenu, et gênait la progression surtout à l'aller où je l'ai eu de face une bonne partie du parcours.  Pour le retour, comme j'avais pris le chemin le plus court, je l'avais dans le dos Sourire.  Vendredi soir, j'ai fait un peu de mécanique vélo, changement de plaquettes de frein (il était largement temps, elles étaient usées), des câbles et gaines des dérailleurs + réglages et des galets du dérailleur arrière.  Mon VTT est presque comme neuf Clin d'œil...

18/02/2013

Raison ou passion ?

L'infiltration a fait l'effet escompté Sourire...  Une bulle d'oxygène, bye, bye la pubalgie et les médocs.  Pour combien de temps ? I don't know...

48h de repos sportif complet, rien si ce n'est qu'aller travailler.  Vendredi soir, soit plus de 72h Surpris sans un effort physique digne de ce nom, j'ai couru 30' en endurance sur mon tapis au fond du garage.  Aucune douleur, aucune gêne et tout cela sans anti inflammatoire.  Un seul mot, GENIAL !

Dimanche, la passion l'a emporté sur la raison Bouche cousue.  J'ai enfilé les runnigshoes et j'ai pris la direction des champs pour faire un petit tour de 40' en endurance cool.  8 heures du mat', brouillard et températures proche du 0°C.  Pas une âme qui vit et quelques rencontres, une chouette qui avait oublié d'aller dormir, des lapins et un vanneau huppé.  En fait, c'est cela qui me manque le plus, lors de ces sorties course à pied, observer la faune...  Les sensations étaient bonnes, et c'était comme si je n'avais jamais arrêté de courir.  Le rythme très correct et pas une courbature après cet effort. 

Maintenant, il vaudrait mieux que je me montre raisonnable, je le sais, mais...

Aujourd'hui, je me suis retrouvée sur mon VTT, car le sort avait décidé de s'acharner sur moi...  Pneu crevé côté voiture...  Le nez dans le guidon pour arriver le plus tôt possible au boulot.  Voiture ou vélo, je ne met pas le même temps pour faire le trajet, 10' en auto et 25' en VTT.  Et à 2 kms du boulot, le sélecteur de vitesse du dérailleur arrière casse, et je me suis retrouvée avec un single speed (le câble du dérailleur avant est grippé et je dois le changer).  Vu le profil du coin, les quadriceps ont bien chauffé Langue tirée.  Et pour le retour encore plus, pusique du début jusqu'à la fin, le 32x13 par monts et par vaux, dans la gadoue en prime vu le soleil !

11/02/2013

J-1 !

Jour J-1 ! Attendu depuis un bon mois et demi...  Je vais faire une infiltration qui me permettra un temps d'oublier cette satanée pubalgie et me passer des anti inflammatoires Sourire.  Le plus dur sera d'être raisonnable...  La semaine passée, j'ai tout de même couru 3 fois sur le tapis, pas grand-chose évidemment, 40' lundi-20' mercredi-40' jeudi, mardi-vendredi-samedi pas de sport, et dimanche aller-retour maison-boulot en VTT par une météo sèche et polaire.  Le VTT étant encore équipé avec les Schwalbe Ice-Spiker opposait pas mal de résistance, donc bonne muscu des cuisses surtout que j'ai bien poussé sur les pédales Langue tirée...

Un petit cliché de "Cockers Anglais sur canapé" Clin d'œil

IMG_0487.jpg

Kéo et son air "très sérieux" Bouche cousue

IMG_0490.jpg

Et Locky avec son air "pas très sérieux" Innocent

IMG_0489.jpg

 

04/02/2013

Mon coin entraînement

Ces deux derniers jours, enfin, la douleur a complètement disparue Sourire...  D'une part, grâce aux anti inflammatoires, il aura fallu le temps mais j'ai trouvé celui qui me convient et la dose efficace, le seul "hic", c'est qu'il m'en coutera 42€ la boîte de 28 comprimés...  Et d'autre part, le programme "entraînement" super light, météo dégueulasse qui ne permet pas vraiment de rouler sur route, de faire du VTT sous peine de passer plus de temps à nettoyer la bécane, il ne reste que les rouleaux mais c'est gavant Bouche cousue.  J'ai été nager une seule et unique fois Bouche cousue, no comment...  Et j'ai couru environ 5 fois sur 4 semaines et uniquement sur le tapis de course.

Mais aujourd'hui, c'est la première fois que j'ai pu courir sur le tapis sans ressentir de douleurs Rigolant, mais bon, je ne me fais pas d'illusion...  Si j'arrête les médocs, il ne faudra pas deux jours pour que cette pubalgie se manifeste à nouveau.  Et comme prévu, j'irai faire une infiltration dans le courant du mois.  Et je pense que l'appel de la course sera plus fort que la raison, ça me manque énormément, c'est une véritable "drogue" (les coureurs de fond comprendront Clin d'œil), les endorphines, c'est le pied !

photo.JPG

Mon coin entraînement.  Faut vraiment être motivée Incertain...