30/03/2013

Essai

La tentation était bien trop grande malgré le fait que j'étais et suis encore très sceptique par rapport à la conclusion du médecin du sport que j'ai consulté mi-mars.  Le phénomène physiologique, je le comprend et c'est l'évolution naturelle d'une articulation arthrosée, mais cette évolution n'est pas systématique et le délai pour arriver jusqu'à l'arthrodèse inconnu.

Après discussion avec Fernand, il m'a concocté un programme de 2 semaines avec entraînement quotidien.  Avec 3 séances:semaine de vélo ou rouleaux (vu la météo) et les 4 restantes de la course à pied.  Le première semaine, j'avais fait 2 séances course à pied sur le tapis et 2 en extérieur.  Cette semaine, j'ai fait 3 sorties extérieures en course à pied.  L'infiltration n'a évidemment plus d'effet, mais les douleurs ne sont pas trop fortes ou invalidantes.  Et jusqu'à présent, cela reste tout à fait gèrable avec trois anti inflammatoire sur la semaine Sourire.  Côté sensation, pas mauvais du tout.  Je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir arrêter, d'ailleurs je n'ai pas arrêter puisque je m'entraînais sur mon vélo, les rouleaux et parfois sur le tapis de course lorsque ça titillait de trop Innocent.  Et aux vues de ce que j'ai fait au courant des deux mois et demi, Fernand m'a dit que la condition ne devait pas être mauvaise.  Normalement, la semaine prochaine, je devrais faire un test de terrain pour évaluer mon niveau de forme.  Un nouveau départ ? Aucune idée, tout dépendra de l'évolution des symptômes et de la possibilité ou l'imposssibilité de respecter un plan d'entraînement.  Ce n'est pas une victoire, juste une remise en question, un test Clin d'œil

Les commentaires sont fermés.