29/09/2013

Rouleaux

Place à la récupération aujourd'hui, et pour être sûr de ne pas réveiller les vieux démons, j'ai pris l'option "rouleaux".  Certes, pas mes séances préférées, je trouve cela toujours aussi barbant, mais le vélo sur route ou en VTT n'est pas encore d'actualité.  Bien que j'ai roulé avec la moto jeudi passé, donc je devrais tester Clin d'œil.

J'ai installé les rouleaux dans le jardin pour profiter du soleil un peu timide de fin de matinée.  Juste 40' en tournant bien les jambes pour une récupération active Sourire.

28/09/2013

Jogging des Carottes

Cet après-midi, j'ai été faire un petit tour du côté de Mellet.  Fernand voulait que je fasse une course de plus ou moins 10km pour voir où en est la forme en prévision de l'Ekiden de Bxl.  

Le "jogging des Carottes" affichait 10,7km, à parcourir sur un seul circuit.  La première partie était moins roulante, d'une part à cause de faux-plats montants ou à cause du vent de face.  La seconde partie était plus roulante puisque le vent poussait et descendait plus que ça ne montait.

Côté météo, sympa avec le soleil, des températures agréables, juste Eole était gênant.

Au niveau consigne, c'était assez clair, je n'allais pas profiter du paysage Bouche cousue...  Finalement, malgré un goulot à 400m du départ, ce dernier n'a pas été trop explosif.  J'ai facilement trouvé un rythme digne d'une telle distance, mais après moins d'un kilomètre j'étais isolée.  Pas le bon plan vu le vent de face qui allait être bien présent sur les hauteurs du parcours.  J'ai un peu cravaché pendant 2-3kms pour recoller sur 2 gars, enfin je pouvais un peu récupérer Clin d'œil.  Finalement, le gars le plus costaud m'accompagnera jusqu'au bout, et il a fait le plus gros du boulot. Sur les 7kms restants, j'ai peut-être "tiré" pendant 1500m, et encore le vent dans le dos et en descente principalement.  Sympa de sa part Sourire.

Cerise sur le gâteau, j'ai battu le record de l'épreuve en bouclant la course en 39'59", 46" de mieux que le précédent qui était détenu par Catherine Martens (2012) Cool.  Catherine qui sera d'ailleurs une de mes coéquipières pour l'Ekiden de Bxl, on aura vraiment une super équipe, surtout que Julie Castreman a gagné sur la petite distance Sourire.

SAM_0180.JPG

Les derniers mètres Clin d'œil...

Les résultats suivront.

27/09/2013

Méga retard !

Et oui, j'ai repris le boulot samedi passé, et pas vraiment le temps de passer du temps sur la toile...

Les entraînements du week-end se sont résumés à : samedi, rouleaux en mode récupération après les fractionnés de la veille Sourire, et dimanche nada, les vieux démons se réveillaient, à savoir la pubalgie Criant.  J'ai préféré prendre un jour de repos en extra pour ne pas rentrer dans un engrenage que je connais trop bien...

Lundi, repos.

Mardi, j'ai effectué l'entraînement entre le boulot et mon RV chez le kiné.  Résultat la séance a été un peu écourtée mais c'était le seul moment disponible pour aller courir.  La météo était vraiment géniale avec un beau soleil et des températures estivales.  Directement, l'entraînement passe mieux et les sensations sont meilleures Clin d'œil.

Mercredi, direction Nivelles pour les fractionnés du jour.  Finalement, Fernand a modifié l'entraînement prévu pour le transformer en entraînement collectif en faisant des groupes de niveau équivalent.  Cela m'a permis de courir avec une nouvelle recrue, Catherine Martens, et avec mes "coéquipières" pour l'Ekiden, Julie et Céline.  Après l'échauffement dans le parc, les fractionnés consistaient à aligner des tours de l'étang soit 3 soit 1, ce tour faisant environ 600m.  Le niveau de notre groupe était un petit peu trop élevé pour les jeunes, quant à Catherine, il fallait la temporiser, faut dire qu'elle n'a pas l'habitude de faire des entraînements avec cardio et consignes Bouche cousue...  Chouette entraînement, ça change d'être en groupe Clin d'œil.

Jeudi, un jour full où je n'ai pas trouvé le temps de m'entraîner Déçu.  Par contre, j'ai enfourché la moto pour la première fois depuis ma fracture de la clavicule, comme quoi cela progresse, malgré qu'au soir les muscles du bras gauche étaient bien fatigués...

Vendredi, point de moto, valait mieux laisser un peu de récup au bras gauche Clin d'œil.  Côté entraînement, j'ai fait une séance sur les rouleaux en soirée au fond du garage.  Entraînement en endurance cool.

20/09/2013

Fractionnés

Une fois n'est pas coutume, j'ai pris la direction de Nivelles en soirée afin de pouvoir réaliser l'entraînement prévu. Si je dois aller sur la piste, c'est soit tôt le matin au stade G. Reiff, soit la piste du CABW en soirée. Et ce matin, je n'étais pas très motivée à aller courir, donc il ne restait plus que la soirée... Au programme, un petit échauffement dans le parc de la Dodaine. Ensuite des fractionnés longs sur un tempo bien dynamique avec une récupération courte. La piste était nettement moins fréquentée que le mercredi soir, normal, ce n'est pas un jour où Fernand est présent. Il n'y avait que les sprinteurs et sauteurs essentiellement. Côté météo, c'était nickel, températures correctes, soleil et vent discret. La mise en route a été un peu laborieuse, j'avais les muscles un peu raides, mais des que la musculature avait chauffé, les jambes ont bien tourné et les sensations étaient même bonnes :).

19/09/2013

Fractionnés et rouleaux

Mercredi soir, direction Nivelles pour les fractionnés sur piste.

Echauffement dans le parc de la Dodaine, ensuite j'ai pris la direction de la piste.  Fernand avait adapté les chronos sur les fractionnés longs, puisque la semaine précédente c'était presque trop facile Sourire.  Au programme, d'abord du long, suivi de fractionnés plus courts.  Une bonne séance sur piste, avec finalement un peu de soleil et surtout un temps sec et pas trop venteux.  J'ai bien tourné comme la semaine précédente.

Ce matin, une petite séance de rouleaux au soleil dans le jardin.  Juste 45' relax pour faire tourner les jambes.  Visiblement, les progrès se font de manière millimétrique du côté de l'épaule.  J'arrive de plus en plus facilement au guidon et surtout j'arrive à maintenir la position de plus en plus longtemps sans que cela soit trop douloureux ou ne tire de trop au niveau des muscles de l'omoplate et du dos.  Faudra encore attendre avant d'enfourcher le vélo ailleurs que sur les rouleaux.  Là, ça devient long Incertain...

Après ce petit entraînement, une bonne balade avec les Cockers, d'autres Cockers et deux autres toutous.  Les Cockers faisaient une fine équipe Rigolant, entre lever les corneilles et ramiers et le rapport de carcasses de poules faisans (qui ont sûrement été tuées par un engin agricole), super ! Surtout que c'est Locky qui a joué au chien de rapport Bouche cousue...

photo.JPG

Sacré Locky Langue tirée...

18/09/2013

Endurance

Lundi, jour de repos.  Sauf pour les Cockers qui ont été au toilettage, et pour Locky, c'était une première Sourire.  A la sortie, deux Cockers de concours Clin d'œil...

Mardi, j'ai été courir tôt le matin.  Bon plan, ainsi j'ai profité du petit soleil timide Cool qui ne réchauffait pas l'atmosphère, 7°C pas chaud...  Entraînement en endurance assez dynamique du côté du champs de bataille de Waterloo.  Les jambes ont bien tourné après le jour de repos.

Ce soir, ce sera Nivelles.  Avec ou sans pluie ?

15/09/2013

Sortie dominicale

Températures au raz des pâquerettes, ciel bleu et brume matinale, un vrai temps automnal Sourire.

J'ai pris la direction de la forêt de Soignes pour faire cet entraînement un peu plus long par rapport à ceux de la semaine.  Entraînement qui faisait varier le tempo mais en restant en endurance.  La forêt était déserte par cette heure très matinale, et les chemins étaient bien boueux suite à la superbe météo de la veille Bouche cousue...  A la sortie de la forêt, j'ai emprunté quelques servitudes qui étaient à la limite de la praticabilité, surtout avec mes Zoot Ultra Tempo, qui ne sont pas très dessinées "gadoue".  Mais à part ce petit passage très glissant, le reste était praticable. Les jambes ont bien tourné et les sensations étaient très satisfaisantes Clin d'œil.

14/09/2013

Endurance

J'avais le choix entre rouleaux ou course à pied, et comme je n'avais aucune séquelle des fractionnés sur la piste j'ai pris l'option course à pied.
À 7h30 du mat´, petit crachin et vent doux, avec des températures douces pour l'heure, 15°C.

J'ai pris la direction du Lion pour enfin entrer dans les champs via "Notre-Dame de Fichermont". Les pluies de derniers jours ont rendu les chemins boueux, glissants avec pas mal de flaques. Chouette, des conditions cross Clin d'œil... Après un bon tour en endurance, quelques déboulés pour clôturer un entraînement qui aura finalement été bien arrosé, j'étais trempée...
Si les coureurs de l'Ecotrail de Bruxelles (80km) ont les mêmes conditions météo que j'ai eu lors de mon entraînement et de la balade Cockers, je ne suis pas certaine qu'ils apprécieront le point de vue sur le Lion de Waterloo. Vent de face sur le haut via le vieux chemin de Wavre et boue argileuse +++ dans le bas où il faudra plutôt veiller à ne pas se prendre une gamelle ou y laisser une pompe Clin d'œil... Bon courage Sourire.

13/09/2013

Rouleaux et fractionnés

Jeudi, rouleaux (pas à peinture Clin d'œil) comme annoncé.  Un petit 45' en endurance cool pour une récupération active. Vu la super météo, j'ai pédalé dans le fond du garage avec l'iPod.  Un peu barbant, mais en attendant mieux...

Aujourd'hui, j'ai été m'entraîner à 7h20, avec le ciel bleu et le soleil Rigolant, chouette ! Direction le stade G. Reiff en mode échauffement, ensuite des fractionnés longs sur la piste (vu que le plan renseignait une distance et un chrono).  Des fractionnés au matin, ce n'est pas toujours évident surtout le premier, qui paraît toujours plus dur que les suivants.  Simplement parce que l'organisme n'est pas encore tout à fait opérationnel Sourire.  Mais sûr qu'après cela, l'organisme est bien réveillé...  Les sensations étaient bonnes.

12/09/2013

Endurance et fractionnés

Lundi, repos côté course à pied, pas pour l'épaule Clin d'œil.  Seconde infiltration avec dilatation capsulaire, un mois après la première, suivi d'une séance de kiné.  Pas mal au niveau de la mobilité malgré les douleurs liées à la dilatation Sourire.

Mardi, programme chargé vu les congés et la météo vraiment m...ique Criant.  Entraînement matinal, à 7h30, ce qui n'était pas une mauvaise idée.  Il pleuvait à 7h, ensuite stop et puis retour de la pluie vers 8h30, ce qui fait que j'ai couru sous un ciel plombé, des températures vachement plus basses que dimanche et les pieds dans la boue.  La séance se déroulait en endurance, et le marathon est complètement digéré au niveau musculaire Sourire.  Ensuite, j'ai manié rouleau et pinceaux de 10h à 15h, pour ensuite enchaîner chez le kiné mais là, l'épaule était raide Déçu.

Mercredi.  Activité peinture de 10h à 17h, et enfin fini Rigolant ! Ensuite kiné, avec toujours cette épaule relativement raide Incertain (sûrement la manipulation des échelles).Et puis... J'ai repris les bonnes (vieilles) habitudes, en prenant la direction de Nivelles pour une séance de fractionnés sur piste.  Echauffement dans le parc de la Dodaine, bien boueux.  Suivi de quelques 1000 sur la piste détrempée, d'ailleurs au second fractionné, j'ai été bien rincée, trempée jusqu'à la moëlle.  Cet entraînement est passé super facilement, et aucune séquelle musculaire malgré que je n'ai plus l'habitude de tourner sur une piste Sourire.

Aujourd'hui, ce sera rouleaux, mais quand ? A suivre...

08/09/2013

Endurance

Ce matin, j'ai à nouveau enfilé les runningshoes pour un entrainement en endurance. Comment allait se dérouler cet entraînement ? Pas trop mal Sourire.  Nettement mieux que vendredi, les muscles(et en particulier le quadriceps droit) ressentaient encore le marathon, mais la foulée était plus souple et les sensations meilleures.  Au niveau du rythme, pas mal du tout, le rythme habituel aux fréquences cardiaques que je devais respecter.  Donc, la récupération avance bien.

07/09/2013

Reprise

Lundi et mardi, repos et ce n'était pas superflu ! Bien que étonnamment, les muscles n'étaient pas si courbaturés. Juste le quadriceps droit et un peu de fatigue dans les autres muscles.
Mercredi, j'ai fait une tentative sur route avec le VTT, mais plutôt mauvais plan. Je risque plus la gamelle qu'autre chose. Donc, j'ai remis le Specialized sur les rouleaux pour 30' d'endurance super cool en moulinant bien.
Jeudi, repos.
Vendredi, Fernand m'avait envoyé mon programme. J'ai pris la direction des champs pour un petit entraînement en endurance. Pas top ! Le marathon était encore dans les pattes. Les muscles plutôt raides, sans tonicité. Pas fâchée d'en avoir terminé avec cet entraînement en soirée.
Aujourd'hui, j'avais le choix entre course à pied ou rouleaux. J'ai préféré la seconde option, au moins les muscles n'allaient pas se manifester. 50' de pédalage statique, toujours en moulinant bien et en endurance relax.

02/09/2013

Belman (Robertville)

Si j'ai repris l'entraînement au mois de juin, c'était en vue de cet objectif.  Lorsque je donne ma parole, je la garde, mais nul n'est tenu à l'impossible.  3 mois d'entraînement pour faire un marathon, un peu short mais pas irréalisable Clin d'œil...

C'est ainsi que samedi soir, j'ai pris la direction de Robertville pour rejoindre mes coéquipiers qui constituaient notre team pour l'Ironman qui allait se dérouler le lendemain.  Initialement, j'avais prévu d'arriver le jour J, mais finalement une nuit un peu plus longue à l'hôtel ne ferait pas de tord, d'où nous étions pas dans le même hôtel.

Dimanche 7h du mat', nous voilà réunis au bord du lac de Robertville.  Une demi-heure plus tard, le départ allait être donné...

Notre équipe NSTT/RCBT composée de : Eric (nageur), Benoit (cycliste) et moi (course à pied).

1236421_10202134685472334_1683102357_n.jpg

La météo était fraîche à cette heure-là, l'eau du lac à 18°C, le soleil commençait à pointer au-dessus de l'horizon.  Environ 90 athlètes se sont élancés pour 3800m de natation dans la lac de Robertville, individuels et équipes.  La partie natation était constituée de deux tours de 1900m, ce qui permettait aux spectateurs de voir les nageurs quasi sur l'entièreté de l'épreuve.

540123_10202134686072349_187262225_n.jpg

 

A la sortie de l'eau, Eric pointait à la 13e place (toutes catégories confondues) et en 3-4e position au niveau des équipes.  Il a réalisé 1h05'01'', pile-poil le temps qu'il voulait réaliser Sourire.

1234367_10202134686952371_1868162445_n.jpg

1234457_10202134687952396_415422777_n.jpg

Pour la partie vélo, c'est Benoit qui s'en chargeait.  Et pas une mince affaire, avec 180km et un dénivelé positif de plus de 2000m.  Deux boucles distinctes qui passait entre-autres par le signal de Botrange et pour le second tour, le circuit de Spa-Francorchamps (à faire 6x). Sûr que les cuisses allaient chauffer sur un tel parcours Langue tirée...  

1234318_10202134688912420_875172098_n.jpg

Pour le début vélo, les températures n'avaient pas encore vraiment augmenté, par contre le vent montait petit à petit Incertain.  Finalement, c'est au bout de 6h49'40'' que Benoit me passera la puce de chronométrage.  Cela faisait 20 minutes que je l'attendais et que petit à petit le stress montait.  Quelle idée j'avais eu de m'engager dans un truc aussi fou...  Partir sur un marathon en solitaire, et tout cela après trois mois de reprise entraînements course à pied, et comme premier contact avec la compétition.  Dingue, quoi Bouche cousue !

Me voilà partie pour 42,195 km...

1236248_10202134691912495_31991905_n.jpg

Sans pression ou presque Clin d'œil.

Le plus difficile à gérer dans ce genre d'épreuve, c'est le rythme, pas trop vite, pas trop lent.  Mais vu le profil du parcours, ce ne serait pas une chose aisée, et doublement pas aisée vu mon manque de repère.  Eventuellement, je pouvais me baser sur ma fréquence cardiaque et encore vu le profil...

Trois boucles à effectuer, dont les deux premiers tiers montaient et le dernier descendait.  En réalité, c'était plus ou moins cela, effectivement ça grimpait par petites côtes aux pourcentages acceptables, en faux-plats et quelques portions plates, de rares descentes (courtes) et un passage dans un chemin plein de caillasses.  Le dernier tiers, deux solides côtes aux pourcentages plus conséquents, surtout une descente très casse-patte et une autre descente sur un chemin plein de caillasses.  Pour le dernier tour, cela voulait dire deux solides côtes dans les sept derniers kilomètres.  Sans compter que le vent était bien sûr de la partie Incertain, et que le balisage était à certains endroits limites.  Heureusement, dans le premier tour, j'étais complètement lucide donc pas d'erreur de parcours, j'en ai même rappelé un sur le droit chemin Clin d'œil...

Le premier tour est passé relativement vite et facile.

1236966_10202134693232528_710558235_n.jpg

Passage après 14km.

Dans le deuxième tour, j'ai commencé à sentir qu'une ampoule se formait sous le pied gauche.  Mauvais plan ! Surtout si tôt dans la course, bien avant le 20e km Criant.  Finalement, je devrai me décider de m'arrêter quelques secondes pour resserrer mes godasses.  Sage décision puisqu'après la gêne était nettement moins forte, mais le mal était fait.  Les deux passages dans les caillasses devenaient pénibles pour les petons...  Avant la grande descente du second tour, je marquerai à nouveau un arrêt de quelques secondes pour resserrer la puce de chronométrage (qui me faisait un peu mal dans les descentes).  Décidément Déçu...

530490_10202134693872544_2053118592_n.jpg

Passage vers le 28e kilomètre Cool.

Dernier tour, la barre des 30 km passée Langue tirée.  Petit à petit, les muscles commençaient à devenir plus raides, les pieds de plus en plus douloureux surtout le gauche à cause de l'ampoule.  A partir du 35e kilomètre, cela commençait à devenir long, je courrais de plus en plus en mode automatique.  J'attendais surtout avec impatience le dernier passage dans la caillasse, ensuite, c'était descente, un petit mur et puis descente jusqu'à l'arrivée.  Autrement dit, le plus dur était derrière Rigolant.

Sur la totalité du marathon, je n'aurai fait que de rattraper des coureurs soit d'équipes ou individuels (chapeau bas, je n'y arriverais pas à faire un Ironman), ce qui était assez stimulant surtout dans le dernier tour.

1240583_10202134695392582_583380298_n.jpg

Les derniers mètres avant l'arrivée Sourire...

La descente avait beau faire mal aux cuisses, le dernier kilomètre est très bien passé.  Finalement, j'ai bouclé ce marathon en 3h01'26''.  Pas mal du tout pour cette reprise et les conditions de course.

L'équipe termine 12e au général et 6e au classement des équipes.

Merci à mes coéquipiers pour cette chouette journée de sport Rigolant.

Les résultats : www.bibtiming.be