03/10/2013

Endurance, fractionnés et VTT

Lundi, repos.
Mardi, toujours un programme très serré... Résultat, j'ai fait mon entraînement course à pied sur le tapis de course dans le garage, et en version un peu raccourcie... La course du weekend était oubliée, ça tournait vachement bien sur le tapis, ça change de ma reprise. Au mois de juin, à peine 10km/h avec 1,5% d'inclinaison à 140 pulsations/minute en moyenne, et mardi 11,3km/h avec 2% d'inclinaison à 135 puls de moyenne. Tout bon ;).
Mercredi, direction Nivelles. En théorie, j'aurais dû faire un test de terrain, mais finalement Fernand avait la réponse par rapport à mon état de forme, la course de samedi. Donc pas de test, mais un entraînement similaire à celui de mercredi passé. À l'exception, que nous avons couru juste à 2, Catherine et moi, les jeunes ayants eu trop dur la semaine dernière. J'ai eu tout de même un bon fou rire, lorsqu'une famille de rats avait décidé de prendre le chemin comme terrain de jeu et garde-manger, ma comparse a déjà quelques soucis avec les oies et les canards, mais avec les rongeurs c'est quasi incontrôlable... Un truc pour la faire courir plus vite (lol).
Aujourd'hui, j'ai tenté l'aller-retour maison-boulot en VTT. Une première depuis ma chute. Il faut dire qu'un certain moment, je m'interrogeais sur le bien-fondé de cette idée folle d'enfourcher le VTT pour aller au boulot. Simplement, car l'épaule n'avait pas l'air d'apprécier ce genre d'exercices, des douleurs commençants à s'installer. Finalement, je ferai un petit tour de 30' par monts et par vaux pour arriver au boulot. Pour le retour, pareil, l'épaule se manifestait et donc la sagesse me disait de ne pas faire trop de détours, 25' pour rentrer toujours en passant par les champs. Après, petit tour chez le kinésithérapeute, et la "folie" de la journée a été plutôt bénéfique pour l'épaule puisque d'emblée nous étions à 90° d'élévation. Mais vraiment difficile de passer ce cap, grrr...

Les commentaires sont fermés.