24/02/2014

Crosscup de Dour

Dimanche, site de la Machine à Feu à Dour.  Le lieu de la Crosscup de Dour avec son parcours inchangé depuis des années Sourire.  

Un parcours casse-patte qui alterne difficultés et parties plus roulantes.  Le départ est donné dans une vaste plaine herbeuse où l'on y fait quelques serpentines. Ensuite vient l'ascension de la fameuse butte, pas très longue mais très pentue qui demande de la puissance, et puis d'arriver à relancer au-dessus sur une portion en faux-plat descente.  Après une petite descente, une partie plus roulante du circuit presque rectiligne et vent dans le dos.  Au bout du circuit, encore un monticule à passer en puissance avec des espèces de marches.  Retour rectiligne avec le vent défavorable avant un virage à 180° suivi d'un large virage à droite pour recommencer le tour suivant ou bifurquer vers l'arrivée.  Le sol était peu boueux, mais très souple.

La météo était quasi printanière, un beau soleil, 10°C mais agrémenté d'un petit vent bien soutenu Sourire.

Quelques nouveautés cette année, comme la course en commun juniores-seniores-masters, qui fait que la distance des seniores avait été alignée sur les catégories juniores-masters soit 4500m.  Nettement plus court que les manches précédentes, ce qui voulait dire que la course allait être rapide et privilégier les coureuses de demi-fond.

Sur la ligne, il y avait peu d'athlètes néerlandophones, elles boudent souvent cette manche, excepté celles qui visent le classement final.  Présentes, entre-autres : Veerle De Jaeghere, Almensh Belete, Karen Van Proeyen, Zénobie Van Gansbeke,...  Quelques masters s'alignaient en seniores également : les soeurs Rahme, Catherine Martens (ma coéquipière du CABW).  Il y avait deux athlètes étrangères : Stéphanie Barnes (CABW, Anglaise) et une Hollandaise.  Un contingent d'athlètes francophones un peu plus important que d'habitude, puisque Dour servait de cadre au championnat LBFA.

14h, le départ est donné.  Départ rapide, et vu la distance, je ne pouvais pas me permettre de démarrer trop lentement, donc j'ai fait l'effort d'emblée pour ne pas être trop mal placée.  Je me situerai dans le top 12 du peloton avant la première ascension de la butte, ascension qui a tendance à écrémer le peloton dès le premier passage.  Au-dessus, je relance bien et commence à entreprendre une remontée.  Catherine, comme à son habitude était partie très vite en suivant le top et se situait à la 6e place, avec une bonne cinquantaine de mètres d'avance sur moi.  Sur la portion rectiligne après avoir dépassé quelques filles, je suis revenue à la hauteur de Karen, avec quelques athlètes dans mon dos comme Amélie Saussez ou Sandrine Host.

1900002_263579460486213_2070860482_n.jpg

Retour vers la partie centrale, vent de face.

Devant, les places étaient déjà acquises, impossible de revenir sur le top 5 de la course, les écarts étaient conséquents après un tour, et puis c'était les athlètes de haut niveau qui bataillaient à l'avant.  Par contre, je pouvais réduire l'écart qui me séparait de Catherine, même si je savais que j'hypothéquais un sprint avec Karen qui restait bien à l'abri du vent.  De toute façon, j'ai quelques centimètres en trop pour qu'elle me protège d'Eole Clin d'œil...

1965059_263559650488194_1048548995_n.jpg

Dans le second tour, en chasse-patate derrière Catherine.

A la fin du second tour, j'étais revenue sur les talons de Catherine, ce qui m'avait demandé un effort assez conséquent dans le vent.  Mais Catherine payait son départ trop rapide et commençait à s'asphyxier.  Au pied de la dernière ascension de la butte, je suis passée devant Catherine qui n'arrivera plus à relancer au sommet.

1962721_1428158337428334_1701336665_n.jpg

Dernière ascension, encore bien dans le rythme Sourire...

Je m'étais autorisée un petit moment de récupération lorsque j'ai recollé à Catherine, ce qui a permis à Karen ainsi que Agnès de reprendre quelques mètres d'avance que je n'arriverai plus à combler dans le dernier tour.  Au final, je termine 8e de la course, 6e Belge et 3e au championnat LBFA derrière Stéphanie Barnes et Agnès Laurent.  

Très contente de ce résultat, avec de très bonnes sensations Rigolant.

CC Dour.jpg

 

 

Endurance

Samedi, un entraînement en endurance cool.  Pas mal les sensations pour le moment, j'ai bien tourné sur le tapis de course Rigolant...  J'avais déjà été arpenter les champs avec les Cockers pendant 1h30, et j'avais pris l'humidité, d'où cette option indoor, au sec Clin d'œil (lol).

21/02/2014

Entraînements de la semaine

Lundi, en théorie c'était repos, mais...  Je faisais un mi-temps au boulot, et le beau soleil de l'après-midi me poussait à mettre le nez dehors Clin d'œil.  J'ai enfourché le VTT et pris la direction de la forêt de Soignes avec l'intention de "tenir" au moins 1h15' sur le vélo.  Evidemment le VTT n'est pas le vélo de route, la position n'est pas tout à fait la même Bouche cousue.  Au total, j'ai pédalé 1h30' et fait 34kms, avec de super sensations Sourire.  Juste un peu froid en fin de sortie car le soleil déclinait déjà fort et le vent était de face...

Mardi, j'ai débuté l'entraînement tard, direction le garage pour faire un "duathlon indoor", un peu de tapis de course, un peu de rouleaux...  Le temps passe nettement plus vite Rigolant.

Mercredi, direction Nivelles après le boulot.  Enfin une météo correcte pour faire des fractionnés sur piste, pas de tempête...  Après l'échauffement dans le parc et les éducatives, je devais faire des fractionnés longs suivis de fractionnés plus courts sur un tempo dynamique pour les deux et des récupérations dynamiques également.  L'entraînement s'est super bien déroulé, juste un peu les mollets explosés Déçu...

Jeudi, récupération active sur les rouleaux.  Rien de tel pour récupérer, bien que les mollets n'ont pas tendance à se décontracter sur le vélo...

Vendredi, repos.

16/02/2014

Crosscup Rotselaar

Ce dimanche se déroulait la 6e manche de la Crosscup à Rotselaar.  Lieu qui accueillait pour la première fois la Crosscup, et servait également de championnat VAL de cross (pour toutes les catégories) et championnat de Belgique pour les masters.

Côté météo, températures douces, quelques nuages, un peu de soleil et toujours du vent.

Le parcours était assez proche de celui de Gand puisqu'il se faisait dans un domaine récréatif avec une grande pièce d'eau, une plage et un espace boisé.  Le parcours était plat, les revêtements variés (terre, herbe, boue et sable) et très sinueux avec pas mal de relances.

Au niveau concurrence, pas de présence étrangère par contre un gros contingent du nord du pays, puisque c'était leur championnat.  Les athlètes qui jouent le classement final et pas mal de filles qui ne courent pas la Crosscup, mais qui ont un excellent niveau, qui parfois sont bien plus fortes que moi sur piste (mais mon point de repère date de 2012) ou d'un niveau équivalent (toujours par rapport à 2012).  

Pour le moment, mes départs sont catastrophiques, et celui-ci n'a pas dérogé à la règle Bouche cousue...  J'étais en queue de peloton...  Probablement que j'ai encore quelques appréhensions à aller jouer des coudes et de frotter, et voire voler au tapis.  Impossible de dépasser dans la première partie surtout dans un peloton compact.  Le passage du premier obstacle dans un peloton pareil n'était pas aisé et ne parlons pas du second, je ne l'ai pas vu et je me suis retrouvée avec le pied juste devant.  Pas moyen de la passer autrement qu'en enjambant au rythme de la marche, la honte Embarrassé... Au moins au second tour, je savais où ils sont...  Sur la plage, j'ai commencé à remonter dans le classement, surtout que j'avais pris l'option pieds dans l'eau, c'était plus roulant.  J'étais à la bagarre avec 3-4 athlètes, et au fil des tours, les places changeaient.  J'ai encore remonté une ou deux place(s), puis je me suis calée dans la foulée de Xénia Luxem.  Julie Vandevelde était partie trop rapidement et on l'a rattrapera dans le dernier tour, Xénia avant moi car elle avait creusé un petit écart.  Je terminerai bien cette course en arrivant encore à relancer dans le dernier tour, me permettant de remonter Julie Vandevelde et reprendre une athlète que j'avais dépassée et puis elle était repassée devant, et même à réduire un peu l'écart sur Luxem.  Pas mal Sourire ! Et pourtant, à l'échauffement, les sensations n'étaient pas terribles, comme quoi...

SAM_0299.JPG

Passage sur la plage, dernier tour.

Les résultats sur : www.lottocrosscup.be

CC Rotselaar.jpg

Un peu moins de points à la Crosscup, mais il y avait du sacré niveau belge Sourire.

15/02/2014

entraînements de la semaine

Lundi, repos sportif et boulot Sourire.  Chouette ! Mais la journée a été bien occupée malgré tout...  Petit check-up du vélo de route car le dérailleur arrière ne me donnait pas entière satisfaction et je ne trouvais pas le réglage idéal.  J'aurais pu chercher longtemps vu que la patte du dérailleur était légèrement pliée, la cause probable est le système d'attache du home-trainer Déçu...  Je devrai faire des rouleaux soit sur mon VTT ou un vieux vélo de course de 20 ans ??? Au passage, j'ai également récurer mon VTT qui portait encore les stigmates d'une sortie qui datait du mois de septembre-octobre Bouche cousue.  Et oui ! Le test n'avait pas été très positif à l'époque et donc j'ai préféré faire des rouleaux même si barbant.

Mardi, entraînement en endurance dynamique.  Je l'ai effectué en soirée, après une superbe journée ensoleillée, les nuages, la pluie et le vent s'étaient invités...  Des conditions tempétueuses et pas très chouettes pour s'entraîner.  Les champs étaient détrempés mais finalement il ne faisait pas froid et une fois que l'on est dedans ça passe Incertain.  Les sensations étaient bonnes.

Mercredi, même scénario que mardi, une journée ensoleillée et calme et une soirée tempétueuse Criant.  Marre ! Arrivée à Nivelles pour l'entraînement, le vent avait déjà bien monté, à la fin de l'échauffement, la drache s'est invitée...  Le plat de résistance s'est sur la piste inondée et balayée par des vents forts.  Autrement dit, les conditions idéales pour faire une séance de fractionnés.  Au final, une fois que le collant, chaussures et manches aient percé, ce n'était pas si désagréable Clin d'œil.  Bon, fallait pas traîner après l'entraînement sinon c'était la crève assurée...

Jeudi, j'ai enfourché mon VTT pour un aller-retour maison-boulot, cela faisait un bail...  Pour l'aller, un trajet sans trop de détours (j'étais à la bourre car j'avais chercher de manière peu fructueuse mon éclairage Bouche cousue) sous une météo douce, peu venteuse et sans pluie.  Les chemins étaient boueux mais très roulants.  Côté épaule et clavicule, à présent la position sur le VTT est OK Rigolant.  En fin de journée, pas de détour non plus, mais chemin direct donc vallonné.  Le vent soufflait un peu plus fort mais c'était acceptable, et toujours pas de pluie...  C'était vraiment chouette de pouvoir rouler à nouveau sur un vélo sans ressentir de gène Sourire.

Vendredi, repos, cela arrive de temps en temps en fonction du programme du week-end Clin d'œil.  

11/02/2014

Semaine d'enfer

La semaine passée, je n'ai pas vraiment eu de temps pour mettre mon blog à jour en bossant 7jours/7 où il faut encore arriver à caser entraînements et rééducation de l'épaule, sur des journées certes plus longues qu'au mois de décembre mais pas kilométriques...

Lundi, j'étais en repos au niveau sportif.  Ce qui tombait bien puisque je devais récupérer des "Hivernales de Boisfort", les muscles des cuisses étaient un peu sensibles Clin d'œil.

Mardi, une journée full comme souvent...  Par chance, juste une petite séance de récupération active sur les rouleaux.  Mercredi, une fois n'est pas coutume, je ne devais pas aller à Nivelles, récupération de la course oblige Clin d'œil.  Pour ne pas perdre de temps, j'ai fait mon entraînement sur Lasne.  La météo était extrêmement venteuse, surtout que je suis restée sur la crête donc plein vent dans les champs Langue tirée.

Jeudi, j'ai débuté mon entraînement relativement tard, donc j'ai pris la direction du garage pour faire un "duathlon indoor" pour faire passer la séance plus vite.  Passer plus d'une heure sur le tapis de course, c'est barbant, tout comme dépasser l'heure sur les rouleaux Rigolant.  Alors, je fais un peu des deux même si initialement c'est un entraînement course à pied.  Les sensations étaient bonnes.

Vendredi, j'aurais dû aller à Nivelles pour faire des fractionnés sur piste, mais j'ai préféré mon canapé au tartan Bouche cousue.

Samedi, j'ai opté pour les rouleaux car mes vieux démons se réveillaient Criant...  De toute façon, c'était de l'endurance cool au programme.

Dimanche matin, un bon entraînement bien dynamique avant d'aller bosser, et toujours avec Eole et de la boue...

02/02/2014

"Les Hivernales" de Boisfort

Ce matin, j'ai pris la direction de Watermael-Boisfort afin de participer à cette course.  Course organisée par le RCB qui propose 2 distances : 10km et 20km, le tout en forêt de Soignes Sourire.

Le parcours n'avait pas changé par rapport à 2011 (2013, j'étais hors circuit Clin d'œil), le départ se faisant toujours sur la chaussée de la Hulpe à hauteur de l'école internationale.  Après une boucle dans le quartier en 8 de Watermael, direction la forêt de Soignes via une longue ascension.  Après avoir déjà "bouffé" pas mal de petites bosses, le parcours emprunte la drève de Lorraine, longue ligne droite avec quelques faux-plats montants ou descendants et toujours vent de face Incertain...  Au bout de la drève, les concurrents du 10km rejoignent ceux du 20, et comme toujours, ça cafouille pas mal, car les vitesses ne sont pas les mêmes.  Retour en forêt où les parcours se séparent à nouveau Rigolant.  Cette portion du parcours n'est pas plus facile, avec des bosses et des fosses, quelques passages boueux et le vent.  Les 5-6 derniers kms ne sont pas des plus roulants non plus, pas mal de changements de déclivité, et puis fort rectiligne un certain moment.  Après une longue descente, les deux derniers kilomètres se font respectivement en faux-plat montant et en côte.  Ce final est nettement plus dur que lors d'années précédentes où l'on finissait par un bon kilomètre en descente...

Côté concurrence chez les femmes, Louise Deldicque et Alexandra Tondeur.  Je savais que j'étais en forme, mais aucune idée si j'allais "tenir" 20km avec un entraînement plutôt axé cross.

Le départ, toujours rapide, vu le nombre de participants (1600) et surtout les concurrents du 10km.  En plus le passage dans le quartier est un peu dangereux à cause des obstacles urbains (bordures, piquets, poteaux de signalisation, casse-vitesse,...).  Après 400m, j'étais revenue sur Marc (Vanderlinden), son adversaire direct était à proximité.  Mais après 2km, Marc a lâché et a préféré jouer la prudence...  Pour ma part, je n'avais ni vu Louise ni Alexandra pourtant je n'avais pas l'impression d'être partie super vite, en plus j'avais trouvé un chouette petit peloton d'hommes où j'allais pouvoir m'abriter du vent.  Le pied, surtout drève de Lorraine Clin d'œil...  En adoptant cette technique, je n'ai pas vraiment fourni un effort de trop jusqu'au 11e-12e km, et mine de rien le tempo n'était pas mauvais du tout (entre 3'45" et 3'50" au km).  Ce groupe a évidemment explosé au fil des kilomètres, et vers le 13e km, on se retrouvait plutôt à la queue leu leu avec de petits écarts.  La portion entre le 15e et 18e km, je ne l'ai jamais appréciée et je ne pense pas que cela changera...  Faux-plats montants qui se succèdent, vent de face et surtout rectiligne Déçu...  Après grosse descente (celle qu'il fallait monter au début de la course), suivi d'une portion plate le long de l'étang où le soleil chauffait agréablement.  Et puis, reparti pour du faux-plat montant et surtout une belle côte pour clore cette magnifique course sélective Sourire...

Chrono final, 1h17' pour ce 20km vallonné et sélectif.  Louise termine seconde à 2'30"-3' et Alexandra complète le podium Sourire.

SAM_0290.JPG

Après 1500m de course.

Les résultats suivront...

01/02/2014

Entraînements de la semaine

Chouette semaine côté sportif, les différents entrainements se sont superbement bien déroulés, et surtout quasi pas de douleurs du côté de la pubalgie.  Elle se fait presque oublier Clin d'œil.

Lundi, comme toujours repos, et en plus récup au boulot.  Un début de semaine comme il faut Langue tirée...

Mardi, j'ai été m'entraîner dans le garage car il faisait déjà sombre à l'extérieur.  Et pour faire passer la séance plus rapidement, j'ai déjà utilisé cette astuce… Tapis roulant-rouleaux-tapis roulant.  Le temps passe vachement plus vite, et tout en respectant les consignes de l'entraîneur Sourire.

Mercredi, direction Nivelles après la journée de boulot.  Météo mitigée avec pas mal de vent et de temps en temps quelques flocons de neige fondante Incertain.  Catherine était présente, donc on a effectué l'échauffement ensemble avec Céline.  Pour le plat de résistance, pas de changement de programme mais bien ce que j'avais dans mon plan d'entraînement.  Catherine m'a accompagnée pour quelques 500m bien rythmés avec une récupération très dynamique.  Rien de neuf pour moi, j'en ai déjà fait quelques-uns de ce type ces derniers temps.  Par contre Catherine n'avait pas l'habitude de ce genre d'exercices, elle trouvait cela assez éprouvant Rigolant.  Et même en râlant, elle est arrivée "entière" à la fin de la session (lol)

Jeudi, récupération active via un petit entraînement en endurance très cool sur les rouleaux.

Vendredi, j'ai tiré un peu sur la carotte, j'étais complètement rétamée par ma semaine de boulot…  Pas d'entraînement Déçu...

Samedi, un entraînement très cool, en endurance très légère avec quelques déboulés pour terminer.  Les Cockers avaient eu droit à la drachme pendant une heure trente de balade dans les champs.  Comme j'ai été m'entraîner par après, il ne pleuvait plus Sourire…  Certes, les chemins de remembrement étaient encore bien trempés et boueux, et le vent toujours de la partie.  A ces intensités-là, c'était vraiment balade de santé, super sensations.