02/03/2014

Dernière semaine de février

Lundi, en théorie pas d'entraînement.  Mais j'étais en récup côté boulot et la météo était au top, ça donnait vraiment envie de bouger Sourire. J'ai enfourché le vélo de route pour faire un petit test épaule Clin d'œil...  Rien à voir avec la sortie de fin décembre, cette fois-ci, bonne position sur le vélo (j'avais changé la potence), bonne sensation et juste quelques gênes musculaires au niveau de cette épaule gauche, mais après une heure...  Sympa cette sortie vélo.

Mardi, après le boulot pas ou plus vraiment le courage d'aller m'entraîner Déçu...

Mercredi, direction Nivelles pour l'entraînement sur piste.  Fernand voulait ma peau ce soir-là Clin d'œil, des fractionnés très haute intensité...  Il y avait très longtemps que je n'avais plus dû tourner aussi vite sur 1000m et 400m.  Au final, ce ne fut pas si dur que ça, mais la météo était de la partie également.  Si il y avait eu du vent, pas sûr que ç'aurait été aussi simple !

Jeudi, aller-retour maison-boulot en VTT.  Au matin, j'ai eu le temps de faire quelques détours pour au final rouler 45'.  Le ciel était plombé, mais pas de pluie et très peu de vent.  Les chemins étaient même secs et donc roulants Sourire.  Au soir, pas de pluie, mais les chemins étaient bien détrempés par les averses de la journée.  Le vent avait forci également, mais j'ai pris le chemin presque direct...

Vendredi, entraînement tardif donc "duathlon indoor" pour faire passer le temps.  Les sensations n'étaient pas trop mauvaises, à part les mollets encore un peu courbaturés par l'entraînement de mercredi.

Samedi, petite séance en endurance cool.  J'ai été courir dans les champs, le ciel était gris, pas de pluie, un peu de vent et pas vraiment chaud.  Malgré la faible intensité, ce n'était pas la super forme...

Dimanche, ciel bleu et beau soleil, chouette Cool ! Au programme, un entraînement "cross", que j'ai réalisé toujours au même endroit que les autres entraînements de ce type.  Mais j'avais démarré tard et avec cette belle météo, pas mal de promeneurs avec ou sans chiens.  Pas toujours évident de respecter les consignes, parfois je prolongeais le repos pour avoir le chemin libre, parfois je devais ralentir à l'approche des promeneurs ou des chiens.  Pas grave, le principal c'est que les sensations étaient bonnes et que j'ai bien tourné Sourire.

Les commentaires sont fermés.