01/09/2014

Suite de la semaine :)

Une semaine de 6 jours au niveau du boulot, du mardi au dimanche Clin d'œil...

Mardi, j'étais boostée Rigolant, j'avais pris la décision d'aller courir aux aurores avant le boulot.  Départ vers 6h15' et il ne fait pas vraiment clair, donc début de séance sur la route.  Après une vingtaine de minutes, j'ai été arpenter les chemins de remembrement puisque le jour était pratiquement levé Sourire.  Les sensations étaient vraiment super chouette.

Mercredi, j'ai débuté l'entraînement au milieu de l'après-midi, la météo étant assez sympa avec quelques apparitions du soleil (c'est tellement rare Bouche cousue).  Donc, pas de piste à Nivelles mais un fartlek nature sur un terrain inhabituel.  J'ai été courir du côté de Braine, Ophain et Wauthier-Braine.  Parcours en partie plat et roulant, et en partie très vallonné et nettement moins roulant.  Mais ça change des paysages habituels Clin d'œil.  Les jambes ont bien tourné malgré un entraînement fort dynamique du début jusqu'à la fin.

Jeudi, VTT aller-retour maison-boulot.  Matin, météo douce et légèrement humide mais pas de vent.  J'ai pris un parcours relativement direct pour arriver à l'heure au boulot.  En fin de journée, des détours pour allonger le circuit.  Il faisait lourd mais le ciel était couvert, résultat pas mal d'insectes volants qui évidemment se retrouvent dans l'oeil à un moment ou un autre Criant.  J'ai fini par mettre les lunettes solaires et au final me choper la drache...

Vendredi, rien fait Innocent...  No comment.

Samedi, une petite séance rouleaux relax avant d'aller bosser.  Sympa, ça met en forme pour la journée.  Et puis, en fin de journée, du sport en supplément Rigolant.  "Quand on n'a pas de tête, il faut des jambes", c'est bien ce que l'on dit...  C'est ce qui m'est arrivé.  Clés enfermées dans un local que je ne savais plus ouvrir et effet "boule-de-neige", pas accès à mon casier, donc à mes clés de voiture et à mes effets personnels.  Par chance, j'avais enfiler une paire de runningshoes au matin, trouver un vieux training et hop, 35' de course à pied pour couvrir les 9km qui sépare le boulot du bercail, à travers champs bien sûr Sourire.

Et donc, dimanche matin, pas la possibilité de faire l'entraînement prévu.  Juste un aller en VTT avec quelques détours pour allonger le circuit, mais pas de beaucoup, j'avais un impératif d'horaire...  Voilà comment perdre un temps précieux...  Un week-end qui n'a ressemblé à rien au niveau des entraînements Criant...

 

Les commentaires sont fermés.