01/02/2015

"Les Hivernales" de Boisfort

Que faire d'autre par cette matinée hivernale ? Participer aux "Hivernales", course organisée par le RCB en ce début d'année.  Course qui propose deux distances : 10 ou 20km avec la quasi totalité du parcours en forêt de Soignes.

Pour cette édition 2015, 2000 coureurs, suffisamment dingues pour affronter ces conditions hivernales.

Côté météo, comme écrit ci-dessus, hivernale.  Quelques flocons étaient tombés la nuit, juste assez pour laisser une fine couche de neige qui dégelait.  Au niveau thermomètre, 2-3°C avec un petit vent, un ciel menaçant qui amènera des averses de neige et de pluie pendant l'épreuve.  Difficile de savoir quelle tenue sera la plus appropriée pour courir, short/T-shirt : risque d'avoir froid, collant/manche longue : risque d'attraper froid car mouillé.  Le dilemme...  J'avais choisi la première option + une paire de gants.

Côté parcours, quelques modifications à cause de travaux dans le quartier en 8 à Boisfort, résultat un parcours un petit peu rallongé par rapport à l'année précédente.  Avec ces conditions, les trottoirs et les drèves macadamisées de la forêt étaient recouverts de "miche-pape", très dérangeante en montée et sur le plat où les appuis étaient fuyants, nettement en descente. Par chance, le parcours ne propose pas que des parties macadamisées, mais également des chemins en graviers ou avec de la gadoue et quelques pavés.  Evidemment, malgré les modifications, ce parcours était toujours aussi sélectif et vallonné, avec un début essentiellement en côte, le milieu un peu plus roulant, et la fin à nouveau vallonné aussi bien en descente qu'en montée.

Sur la ligne de départ, pas vraiment de concurrence directe, mais cela n'est pas toujours une certitude.  Dès le début de la course, j'étais en tête côté féminin.  Les jambes tournaient bien sur les premiers 7kms qui sont très vallonnés et souvent en côte, j'avais vraiment l'impression de ne pas être dans le rouge.  Au 8e km, je me disais tout de même que j'étais dingue de courir en "petite tenue" dans ces conditions hivernales.  Etonnamment, fin de la Drève de Lorraine, point de coureurs du 10 km Surpris!!! Finalement, ils sortaient de la forêt plus loin sur l'Avenue Dubois, et toujours autant de cacophonie, pas très disciplinés les coureurs du 10 qui s'étalent sur toute la largeur et vont nettement moins vite que les coureurs du 20.  Pourtant un bénévole leur demandait de "serrer à gauche".  Il ne restait plus qu'à slalomer...  Après la séparation 10-20, toujours les mêmes coureurs en point de mire.  Au 14e km, je commençais à avoir froid aux mains, forcément les gants étaient mouillés Incertain.  Vers le 16e km, j'avais les muscles qui tétanisaient sous l'action du froid, mais d'autres coureurs accusaient carrément la défaillance.  Dans cette longue portion rectiligne à déclivité variable, 2-3 hommes me dépasseront.  Les deux dernières grosses descentes du parcours, au 18e et 19e km me feront vraiment mal aux jambes et même aux pieds.

J'ai bouclé ces 20,5 km glacés en 23e position au classement général et 1e femme en 1h23', soit 10' après le premier homme ce qui constitue un bon résultat, en plus je n'avais vraiment pas l'impression d'être limité par le moteur, mais bien par des muscles un peu raides en fin de parcours.

SAM_0504.JPG

L'arrivée Rigolant.

Les résultats sur : www.rcb-gal.be (bientôt)

Les commentaires sont fermés.