01/04/2015

Semaine 2

La semaine passée, météo plutôt mitigée avec pas mal de pluie et ensuite, en plus de la pluie, un vent à décorner les boeufs Surpris...

Lundi, rouleaux très relax pour récupérer de la longue sortie de la veille.  Les jambes ont bien tourné.

Mardi, un programme full.  Donc entraînement CAP début de matinée, direction les champs pour un entraînement en endurance très dynamique.  Ensuite, ce fut la course pour prendre la douche et partir pour l'école...

Mercredi, Nivelles et son étang (et ses nombreuses flaques Bouche cousue).  Après un court échauffement dans le parc, même programme que la semaine précédente.  Pas de piste, donc fractionnés autour de l'étang.  Peut-être même programme mais pas du tout mêmes sensations Incertain.  Autant le 18/3, je n'avais aucune difficulté à respecter le rythme imposé, autant cette fois-ci, il n'en fut rien...  Evidemment, le terrain était lourd, mouillé, donc pas du tout roulant.  Plus le vent qui était un peu plus gênant que la semaine précédente.  Ce qui pouvait expliquer la différence de 3-5'' de différence au kilomètre.  J'ai terminé cet entraînement dans le même état qu'après un cross, et pourtant la saison est terminée...

Jeudi, même séance que la semaine précédente.  Des rouleaux en endurance avec des consignes à suivre, suivi de 10' de course à pied sur le tapis de course.

Vendredi, une journée extra-longue, école de 8h à 18h Langue tirée, heureusement ce n'est pas souvent le cas.  Parce qu'une journée pareille, évidemment l'entraînement passe à la trappe.

Samedi, c'était au choix repos ou rouleaux.  J'ai pris la première option car je devais terminer le travail à présenter à l'école le mardi 31.

Dimanche, longue sortie avec une météo presque apocalyptique, et encore, j'ai été courir tôt donc la pluie était moins intense mais le vent était déjà bien soutenu.  Malgré que j'ai été en forêt de Soignes, les arbres étant encore déplumés, aucune protection contre la pluie ou le vent.  Le pire fut pour la fin, puisque j'ai terminé les 5 derniers kilomètres, vent de face sous une pluie battante dans les rues de Waterloo.  Fallait vraiment être motivé !

Les commentaires sont fermés.