14/05/2015

Maasmarathon (Visé)

Tout était quasi parfait sauf moi Déçu...

Ce dimanche matin, la météo était presque idéale pour ce genre d'exercices, un timide 13°C sur la ligne de départ à 9h (max 19°C pour la journée), un petit vent (qui allait forcir à fil de la journée).

Pour ma part, compte tenu du déroulement de la préparation marathon qui a été perturbée par un rhume et de mon niveau actuel, j'avais décidé de partir sur une base de 2h50 et si tout allait bien et si c'était possible d'accélérer sur la fin.  Mais ça, c'était la théorie...  Dans la réalité, ce ne fut pas du tout comme ça...

Dès le départ, j'avais trouvé un petit groupe qui tournait à 4'03''/km soit le bon tempo, mais rapidement ce tempo est devenu plus lent et tournait plutôt vers les 4'09''/km.  A mes côtés, une autre femme dans le petit peloton et dans les 5 premiers kilomètres restaient collées dans mes pieds.  Lorsque le vent plus favorable, vers le 6-7ekm, j'ai imprimé un tempo de 2h50 mais je ne voulais pas "travailler" pour mon adversaire directe et donc je laissais assez rapidement le relais à un homme, ce qui fait que le tempo faisait "yoyo" entre 4'03'' et 4'10'' le kilomètre.  Peu avant le second ravitaillement, j'ai commencé à avoir mal à l'estomac.  Réflexe, j'ai réduit ma consommation de sucre en me disant que c'était peut-être la cause surtout que vent arrière, les températures grimpaient...  15e km, toujours un inconfort digestif donc pas de sucre du tout que de l'eau.  De l'estomac, cette douleur a commencé à se généraliser à tout l'abdomen Criant.  Serait-ce la gastro du boulot qui s'installe ? Pas ça ! Pas maintenant ! Il est vrai qu'une épidémie de gastro tournait depuis 2 semaines au boulot et par deux fois, j'avais pas été top au niveau digestif mais je n'avais pas déclaré cette crasse.  Au 20e km, je m'arrête pour passer dans un WC en espérant que le symptômes se calment...  Par cette manoeuvre, je laissais filer la première femme et mon petit peloton Déçu.

Après une petite hésitation, je me remet en route mais je suis intercalée derrière un groupe de quelques unités.  L'écart se réduit, forcément je tourne à 4'03''/km, ensuite il se stabilise parce que je ne tourne plus qu'à 4'10''/km.  Le ventre ne va pas mieux et en plus, avec les pavés et les sentiers dans Maastricht je commence à avoir très mal aux pieds.  D'un côté à cause d'une blessure (peau arrachée) occasionnée au CB 10000m et de l'autre côté sûrement parce que je n'avais peut-être pas pris la meilleure paire de chaussures pourtant approuvée dans d'autres courses...

Finalement, j'ai pris la décision de mettre le clignoteur au 25e km.

Probablement que ce n'était pas un bon jour, et il était plus sage d'arrêter...

11245483_798493196902465_4245443742515312533_n.jpg

Un cliché vers le 6-7e km, tout allait bien à ce moment-là Clin d'œil. (photo E. Defrère)

Mon frère participait à son premier marathon, il l'a terminé "en souplesse" en 4h38'.  Il était capable de la faire plus vite, mais il avouait avoir peur de la distance et surtout du 30e km.  Il n'a pas vu le "mur" et est prêt à en refaire un en automne.  Bravo à lui Sourire !

Visé.jpg

09/05/2015

Ultime semaine

Dernière semaine avant le D-day Clin d'œil ! Aucune idée de mon état de forme actuel puisque la préparation a été un peu perturbée par un rhume, du coup, j'ai eu l'effet "surcompensation" une semaine trop tôt.  Mes sensations au CB 10000m sur piste, n'étaient pas mauvaises mais pas vraiment la possibilité d'accélérer en fin de course.  Maintenant, j'étais préparer pour un marathon et pas pour un 10000, donc peut-être normal ?

Pour cette dernière semaine d'entraînement, pas mal de repos programmé Sourire.

Le lendemain du championnat de Belgique de 10000m, pas vraiment de séquelles de la course mis à part le pied gauche explosé (peau arrachée sur le bord externe du pied) et le mollet droit sensible.

Comme je travaillais ce dimanche, j'ai tout de même enfourché le VTT pour un aller-retour maison-boulot, en chemin direct sans détour et en mode super cool.  Au retour, j'ai eu droit à la drache nationale dans le dernier kilomètre, trempée en moins de 10 secondes Rigolant !

Lundi, en théorie toujours repos comme la veille, mais j'ai fait pareil, j'ai repris le VTT pour un aller-retour maison-boulot sans détour et de manière cool.  J'avais vraiment envie de "prendre l'air" surtout par rapport à l'horaire que je devais faire.  Cette fois-ci, pas de pluie ni à l'aller, ni au retour.  Par contre, la balade toutous au soir fut bien arrosée...

Mardi et mercredi, je n'ai pas eu le temps de m'entraîner Incertain...

Jeudi, j'ai décidé de faire l'entraînement de mercredi (course à pied) que de faire la séance de rouleaux prévue.  Autant un peu courir que passer son temps à pédaler...  A part le mollet droit qui me titillait un petit peu, le rythme était très intéressant.

Vendredi, repos.

Ce matin, un petit entraînement cool à base de rouleaux (70%) et course à pied (30%).  Autrement dit, séance indoor où j'ai bien sué dans le garage car il y faisait plutôt chaud.  

Demain, marathon Rigolant...  Wait and see...

06/05/2015

CB 10000m à Heusden

Ce samedi 2 mai se déroulait les CB de 3000m steeple dames et le CB de 10000m à Heusden.  Je faisais un horaire au boulot qui me permettait de participer à la compétition, et ce, sans s'énerver pour arriver à l'heure.

Etonnement, pas beaucoup d'inscrits, nous étions 19 sur la ligne de départ, toutes catégories confondues seniors et masters.  Deux athlètes étaient au-dessus du lot avec leurs performances, Soccol Manuela et Gamachu Feriwhat.  

Comme j'avais prévu, les deux athlètes citées ci-dessus ont pris directement la poudre d'escampette en imprimant un tempo rapide sur les premiers tours de piste.  Quant à moi, compte-tenu de l'état de forme du moment, je m'étais fixée un rythme de 1'30''/400m pour le début de la course et ensuite voir si il y avait une possibilité de hausser le rythme.  D'autres filles couraient sur ce rythme-là, donc formation rapide d'un petit groupe de 7 unités en début de course mais qui s'est écrémé au fil des tours.  Pendant 3000-3500m, deux athlètes seniores se relayaient en tête de groupe, ensuite l'une d'elle m'a demandé de prendre le relais.  Je suis restée en tête pendant un bon kilomètre en restant au même tempo qu'elles.  Vers le 5000m, j'ai tenté de hausser le rythme pour tenter d'en faire lâcher une des deux, mais pas de se retrouver seule vu le vent.  Mais après 400-500m, la tactique n'était pas payante, donc je me suis à nouveau abritée derrière.  J'ai encore pris un court relais vers le 7e km, mais les "jeunes" avaient décidé de continuer à se relayer, et progressivement, le tempo au tour accélérait légèrement.  Dans le dernier km, le rythme a réellement augmenter et là, impossible de changer de tempo, j'ai dû laisser filer petit à petit.  Peut-être la préparation marathon qui est plut^to axée sur le tempo marathon et non 10000m, mais le moteur était réellement "bridé" Rigolant.

Au final, une 5e place au général et 1e masters avec un chrono similaire à l'an dernier.

11020229_795572083861243_3031701646051675833_n.jpg

L'arrivée.

CB 10000m.jpg

Les résultats (plus de résultat sur : www.faisdelathle.be)

Déjà en surcompensation...

Lundi 27, repos.

Mardi, séance habituelle pour ce jour dans le cadre de la préparation marathon, un entraînement en endurance assez dynamique.  J'ai été courir dans les champs, comme souvent, et malgré des sensations plutôt mitigées, le rythme était très bon.

Mercredi, séance "fartlek", du même type que 15 jours avant donc j'ai refait le même parcours puisqu'il m'avait permis de faire les fractionnés sur des parties relativement plates.  A nouveau un excellent tempo, bien meilleur que l'entraînement similaire précédent.  L'effet du repos forcé de la semaine dernière...

Jeudi, une petite séance de rouleaux très relax.

Vendredi, repos.

Semaine perturbée

Toujours un bon retard sur le blog Langue tirée...  Je vais essayer d'un peu combler...

Après Chimay, la semaine d'entraînement a été perturbée par la crève...  Grrrr, au plus mauvais moment Criant !

Dimanche 19, j'ai switché la sortie VTT en sortie vélo de route, il y avait longtemps qu'il n'avait plus vu le macadam Clin d'œil.  La météo était certes ensoleillée mais le vent était assez fort et frais, j'ai terminé avec les pieds relativement froids, surtout que c'était une séance de récupération active donc très cool.

Lundi 20 repos.

Mardi 21, une sortie en fin d'après-midi en endurance assez dynamique.  Direction les champs pour un circuit assez habituel et venteux.  Les sensations étaient pas top, fatigue de la course, prémices du rhume ?

Mercredi et jeudi, HS par le rhume Incertain, donc pas d'entraînement.

Vendredi, j'avais cours l'après-mid, le rhume allait nettement mieux et le soleil était de la partie.  Donc, aller-retour maison-école en VTT.  Parcours direct pour l'aller, soit 23km à travers la forêt de Soignes essentiellement.  Retour plus tôt que prévu car cours écourtés, du coup j'avais décidé de faire quelques détours avant de rentrer.  A 16h30, il faisait toujours beau malgré que le soleil jouait à cache-cache avec les nuages.  Ce ne fut pas vraiment le bon plan avec ce VTT de 14-15kg, la fourche a commencé à montrer quelques défaillances et la selle est vraiment m....que Bouche cousue.  Enfin, après 32km arrivée au bercail avec mal aux fesses et aux cuisses, et la fourche a tenu jusqu'au bout...  A présent, il est "retour magasin" pour réparation.

Samedi 25, le rhume était de retour et je n'ai tenu que 20' sur les rouleaux vu les problèmes de selle de la veille Bouche cousue...

Dimanche 26, le rhume s'était calmé, les muscles avaient récupérés mais impossible d'aller s'entraîner...  No comment.