14/02/2016

Les Hivernales de Boisfort

Une semaine après le jogging de Nivelles, j'ai remis le couvert avec les "Hivernales de Boisfort".  Egalement un incontournable de la période hivernale.  Deux parcours, 10 et 20kms dans la forêt de Soignes.  Le parcours avait subi quelques modifications mais il restait toujours très sélectif avec pas mal de côtes tout au long de l'itinéraire.  Bye, bye la drève de Lorraine (tout bon cela), mais avec cela nous avons rejoint les coureurs du 10km plus tôt et là, c'était le b....l yell ! Il fallait slalomer entre les petits groupes ou coureurs isolés qui prenaient toute la largeur de la drève, qui pourtant était large...  Soit sealed.  Après la séparation, le reste du parcours était identique, sauf la fin qui se refaisait par le pont qui surplombe le RER et donc le dernier kilomètre se fait en descente smile.

Côté météo, fraîche, venteuse et humide mais pas de pluie.  Côté adversaire, on reprend les mêmes et on recommence.  Je surfais sur l'euphorie de Nivelles où j'avais super bien couru, largement au-delà des 15km/h.  Ici, dès les premières foulées, j'ai compris que je n'allais plus surfer undecided...  Les descentes, je n'avançais pas, les portions plates, c'était galère et les côtes, encore pire...  J'ai pensé à plusieurs reprises à mettre le clignoteur, mais finalement j'ai terminé la course au mental (à défaut du physique) dans une chrono similaire à l'an dernier, 1h21' sealed.  Mais l'an dernier, il y avait une mélasse de neige et eau au sol et le parcours était un peu plus long.  Preuve de ma dérive du jour, Tondeur termine avec 4' d'avance et la 3e femme était sur mes talons sealed.

IMG_1739.jpg

Vers le 3e km, avec une petite apparition du soleil.

IMG_1741.jpg

IMG_1743.jpg

Pas l'air de galéré, et pourtant impossible d'aller plus vite.

Les commentaires sont fermés.