26/06/2013

Les jours se suivent,

et ne se ressemblent pas ! Et c'est une chance Incertain...

Ce week-end, j'avais décidé d'essayer de courir sans "l'Omotrain" (bandage que j'utilisais pour soutenir le bras et l'épaule).

Samedi, j'avais fait un strapping de l'épaule (soi-même ce n'est pas évident mais j'ai réussi Sourire), qui semblait nettement plus "léger" que l'Omotrain.  Finalement, ce strapping s'est montré tout à fait suffisant et surtout plus confortable que mon bandage précédent qui entravait pas mal la respiration à cause des sangles de mise en tension.  Evidemment, je me suis cantonée à faire 60' en endurance tranquille.  Le seul hic du Tensoplast, c'est la quantité de colle sur la bande.  Après la douche, il était gorgé d'eau et donc, il fallait l'ôter absolumment.  Epilation garantie et pas indolore Déçu...

Dimanche, je n'avais pas envie de réitérer l'épilation au Tensoplast, donc pas de bandage et un test sur le tapis de course dans le garage.  Essai non-concluant Déçu, j'ai terminé avec les muscles contracturés +++, et je n'ai fait qu'une demi-heure à 10km/h.

Lundi, j'étais motivée à remonter sur les rouleaux.  Disons que 2 arguments plaidaient en leur faveur Clin d'œil, premièrement inutile de mettre un bandage et deuxièmement un repère dans ma rééducation de l'épaule.  Allais-je arriver à poser ma main sur le guidon ? Au total, j'ai pédalé 60' en endurance avec quelques alternances de rythmes et de positions.  Verdict après 60', j'ai réussi à poser 4 doigts sur le haut du guidon mais avec de belles compensation dans le dos et en bec de selle Bouche cousue.  Les rouleaux, c'est comme le tapis, ça permet d'avoir des repères et voir la progression Clin d'œil.

J'avais envoyé un mail à Fernand avec les détails des entraînements effectués, qui prouvaient que j'avais déjà fait des progrès en endurance malgré l'épaule qui ne suit pas la même progression.  Réponse de Fernand, je peux monter plus haut dans les FC une à deux fois par semaine Sourire.

Mardi, un mauvais jour.  J'avais mal dormi, l'épaule semblait raide (mais le kiné trouvait que c'était OK) et j'avais des douleurs dans l'épaule et le bras Criant.  Marre, marre, marre...

Aujourd'hui, rien à voir avec hier.  Les muscles de l'épaule et du bras étaient détendus, et pas de douleurs.  Le soleil était également présent au matin.  Autre test "bandage", le "Coban" qui est une bande élastique et cohésive.  A nouveau, pas évident de la mettre soi-même, mais le résultat n'était pas trop mauvais Rigolant.  Ce fut également, mon premier entraînement où j'ai pu (ou su) varier les rythmes de course en fonction de la FC affichée sur mon Polar.  J'ai fait ce que Fernand m'autorise de faire, en faisant sur les 70' de sortie, 2x5' à 165 puls.  Franchement, j'ai trouvé cet entraînement bien amusant, les jambes ont bien tourné et l'épaule ne s'est pas manifesté.  Le pied quoi Cool !

21/06/2013

Et les suivants

Sur la quinzaine qui s'est écoulée, j'ai été m'entraîner 5x/semaine.  Pas de plan et pas de consignes particulières si ce n'est que de faire de l'endurance.

Un seul constat, c'est que je n'avance plus Déçu...  Un petit 10km/h en endurance, vachement en-deça de ce que je pouvais imaginer.  Rétrospectivement, il faut dire que 2013 n'a pas été riche en entraînements Bouche cousue.  Après avoir touché le fond fin décembre-début janvier, une touche d'espoir mi-mars et une confirmation début avril, période où j'ai pû aligner 6 semaines d'entraînement.  Et puis, une bête chute et une grosse conséquence.  7 semaines à galérer, avec certes des séances de rouleaux, mais qui n'ont maintenu que le cardio-respiratoire.  Car au niveau course à pied, j'ai tout perdu, la tonicité au niveau des membres inférieurs et surtout des pieds, et que probablement cette épaule raide influence ma technique de course et son efficacité.  

Tout doucement, je retrouve mes pieds.  Tout doucement, cette épaule s'assouplit mais des douleurs me gênent par moment.  Mais côté rythme, pas de gros changement Déçu.  Mais je m'accroche en me disant que je vais vers des jours meilleurs et que je ne pourrai que m'améliorer Clin d'œil.  En plus, la semaine prochaine, je suis en congé, cela me permettra peut-être de "mettre les bouchées doubles" côté épaule et entraînement Rigolant... 

08/06/2013

Premier entraînement...

... En mode "course à pied" Sourire

Cette semaine, avec la reprise du boulot, j'avoue je n'ai pas été une seule fois sur les rouleaux Déçu. Le matin, à la bourre et encore plus que d'habitude. Le réveil n'étant pas le souci, mais bien l'épaule et le bras gauche qui me sont d'une inutilité... Et après le boulot, soit kiné, soit balade toutous, soit... J'avais toujours quelque chose à faire qui faisait que je n'arrivais jamais jusqu'aux rouleaux.

Mercredi, orthopédiste l'après-midi, les news côté fracture bonnes, côté épaule moins car l'enraidissement est quasi total. Bye bye l'écharpe et kiné intensive. Autorisation également de reprendre la course à pied Cool. Mercredi soir, je suis retournée en piscine mais pas à Rixensart, mais en revalidation, l'eau y était plus chaude. Jeudi, une séance d'acupuncture pour l'épaule. Ça marche bien sur la pubalgie donc pourquoi pas sur cette épaule raide ? Vendredi, kiné avec intensification de la mobilisation.

Cela me conduit à aujourd'hui, samedi, qui plus est, estival Cool. Équipée d'une contention spéciale au niveau de l'épaule, j'ai été faire mon premier entraînement de course à pied. 40 minutes en endurance, ni l'épaule, ni la clavicule ne s'est manifestée. Côté rythme et sensation, aucune opinion, ça fait 6-7 semaines que je n'ai plus couru, difficile d'évaluer. Mais ça a fait un bien fou au moral :). Demain, je remet ça...

02/06/2013

Changement de rythme

Dimanche dernier, comme prévu, j'ai fait un petit entraînement sur les rouleaux, court mais très dynamique. Lundi, direction le garage pour 45' de rouleaux en endurance. Je crois que je vais finir par apprécier ce type d'entraînement ;)... Séance "rouleaux" suivante, le mercredi, 40' avec une partie très dynamique. Les cuisses ont chauffé et le moteur est bien monté dans les tours. Mercredi, j'ai passé un palier au niveau douleur du côté de l'épaule gauche, bras gauche et clavicule. Ça allait super bien, peut-être car kiné à 9h à la place de la fin de journée ? J'ignore... Du coup, au soir j'ai été à la piscine de Rixensart afin d'un peu mobiliser mon bras dans l'eau. Pour cela, j'ai été dans la pataugeoire mais franchement l'eau était un peu froide pour ce genre d'exercice, mais l'effet a été bénéfique :). Jeudi et vendredi, j'ai été suivre une formation pour le boulot. Changement de rythme radical ! Ces deux journées ont été physiquement compliqué côté nuque-épaule-clavicule, la position assise constante avec la chaleur du local, bof bof :(. Ce week-end, je reprenais le boulot. Donc autant samedi que dimanche, j'ai été faire les rouleaux à 7h du mat' pour être en forme pour la journée :). Samedi, endurance cool. Dimanche, une séance plus intense.

25/05/2013

Pluie, froid...

Connais pas Sourire !

C'est assez amusant de lire sur les blogs ou sur Facebook, les commentaires de la communauté "course à pied" ou "triple effort". Ça tourne autour de la météo maussade de ce mois de mai. Pour ma part, la météo a peu d'importance, je suis "coincée" au fond du garage sur les rouleaux Incertain...

La semaine passée, j'ai passé 5 fois sur les rouleaux. Difficile de faire de la quantité, donc j'essaie de privilégier la qualité. En alternant des séances en endurance, en général 45 à 60 minutes; et du travail au seuil voire au-delà sur des durées de 30-40 minutes. Au moins, le moteur est entretenu Clin d'œil. Après, lorsque je pourrai reprendre le vélo de route ou VTT, ainsi que la course à pied, ça risque d'être une autre histoire. Pas sûr que la condition sera correcte Déçu...  De toute façon, je pense que 2013 sera une année à oublier.

Cette semaine, pas encore grand-chose à mon actif côté rouleaux. Jusqu'à présent 2 ou 3 entraînements (je ne sais même plus...). Lundi, séance courte mais intensive, mardi 60' en endurance avec changement de rythme à intervalles réguliers, et samedi 45' en endurance cool. Demain, faudra que je fasse une bonne séance après la balade des Cockers.

Sinon, côté clavicule, toujours pas de cal visible aux rayons X (normal avec une plaque-vis car absence de contraintes sur l'os), mais rien n'a bougé depuis le 8 mai. C'est plutôt positif, mais loin d'être remis surtout que l'épaule devient de plus en plus raide avec le port de l'écharpe...

RX 21 avril.jpg

Radiographie au 21/4, soit juste après ma gamelle Déçu.

RX 8 mai.jpg

RX du 8 mai, soit 12 jours post-op Incertain...

DX_1.2.392.200036.9107.500.305.19241.1924113052443850.121924101_3_102813.jpeg

RX du 24 mai.  Pas d'évolution Criant ! Grrr...  C'est long.

14/05/2013

Barbant :(...

Vendredi passé, je n'ai pas "grimpé" sur le vélo afin de faire des rouleaux.

Samedi, une bonne séance dynamique de 40' sur cet engin Incertain, avec un début en endurance cool ensuite, je suis montée en intensité.  C'est pour essayer de rendre ce genre d'exercices moins barbant.

Dimanche, pas de rouleaux, par contre une grande balade avec les Cockers en forêt de Soignes.  Ils ont vraiment apprécié Rigolant.  Après, Locky est passé sur la balance : 12.4kg à 5.5mois Bouche cousue, il est quasi au poids adulte et comme il n'est pas obèse, ça veut dire qu'il a pratiquement atteint sa taille adulte.  Un Cocker pressé de grandir...

Locky.JPG

Lundi, 3e semaine à bouffer des rouleaux, pffff...  Il n'y a rien de motivant à pédaler sur place, en plus toujours avec le bras gauche en écharpe.  Ce qui veut dire que je suis soit en appui sur un bras soit en position redressée.  Ni l'une ni l'autre n'est spécialement confortable Incertain...

polar.JPG

A peine 45' d'effort,...

rouleaux.JPG

Que ça me semble long...

vélo.JPG

Mais tout est déjà prêt pour le lendemain Sourire.

Aujourd'hui, j'étais un peu reboostée par rapport à ce seul moyen que j'ai actuellement pour garder un semblant de forme, en tout cas pour faire monter le moteur dans les tours et faire tourner les cuisses.  Il faut dire que je me suis "engagée" dans quelque chose et je tiens toujours ma parole, ce qui veut dire que je devrai être en forme fin de l'été.  Ce qui est tout à fait réalisable Cool, à condition de ne pas trop s'encroûter...  Donc en ce mardi gris et pluvieux, 60' de rouleaux en endurance avec des variations de rythme.  Wouah ! Etonnant Clin d'œil...

Mon "souvenir de guerre" Clin d'œil.

cicatrice.JPG

Une belle tirette Langue tirée ! J'espère que ce sera la dernière....... Avant la prothèse de hanche ou de genou Bouche cousue (lol).

09/05/2013

Toujours le même programme

Pour le moment, je suis toujours "abonnée" aux rouleaux.  Mais autant profiter du soleil lorsqu'il est présent, et donc, j'installe les rouleaux dans le jardin Sourire...

Lundi, j'ai pédalé 40' de manière un peu plus dynamique du début jusqu'à la fin, faut bien varier les plaisirs Incertain.  La seule certitude, sont les sensations nettement meilleures.

Mardi, à part me dorer la pilule, mais c'est médical Clin d'œil, les produits laitiers pour le calcium et le soleil pour la vitamine D, je n'ai pas enfourché le vélo.  Que le matin le soleil, l'après-midi le ciel a commencé à se couvrir et il a bien plu en soirée.

Mercredi, 45' cool avec le soleil au début et les nuages pour finir, mais j'ai bien sué vu les temperatures du matin.  L'après-midi, passage chez l'orthopédiste, pas d'évolution actuellement au niveau fracture, donc toujours mêmes consignes à suivre Incertain.  Ce n'est pas "demain" que je pourrai recommencer la course à pied... Prochain rendez-vous chez l'orthopédiste, dans un mois...

Aujourd'hui, j'ai fait une courte, 30' en endurance un peu plus dynamique que la veille.  Pas sûr que j'arriverai à apprécier ce type d'entraînement, je pense même que je vais finir par en être dégoûtée Bouche cousue...  Combien de fois je vais écouter ma bibliothèque musicale sur l'iPod ? Même lui commence à avoir des ratées, faut dire que c'est un iPod Nano 2e génération et qu'il a volé plusieurs fois au sol.  Mais tant qu'il fontionne, pas besoin de changer...

05/05/2013

Reprise minimale

Après une semaine et demie d'inactivité forcée, faut dire que j'aurais été incapable de faire autre chose.  Avant l'opération, c'était mouvement minimal, et juste après l'opération, ce n'était pas encore le top.  J'avais des heures de sommeil en retard (et tout n'est pas encore récupéré), un tas de médocs à éliminer et attendre que la douleur diminue.

Cet "état second" de sortie d'hosto ne m'a pas empêchée de faire de grandes balades avec les deux Cockers, avec service "taxi" : 2 ou 3 "humains" et 3 Cockers dans une Mégane dont le coffre est toujours plein Sourire.

Jeudi, je me suis remise en selle, au propre comme au figuré Langue tirée...  Et oui, le seul sport que je peux faire pour une reprise "entraînement", c'est le vélo sur les rouleaux évidemment...  Le truc barbant par excellence Déçu.  Jeudi et vendredi, juste 30' et hop, fini ! Je n'étais pas encore très "fraîche", pédaler avec juste un appui sur le bras droit ou en position redressée, pas top Incertain, et en plus j'avais un rhume.

Aujourd'hui, j'ai réussi à faire 45' sur les rouleaux, quasi un record Clin d'œil.  Mais j'ai utilisé une astuce, des changements de rythme, ça fait passer le temps.  Et les sensations étaient nettement meilleures Sourire.

Je pense que je serai encore à ce régime-là pendant quelques semaines Bouche cousue...

29/04/2013

Fracture de la clavicule

Je n'aurais jamais imaginé qu'une fracture de la clavicule était aussi douloureuse et aussi invalidante En pleurs !

Autant le jour de l'accident, la douleur n'était pas forte, peut-etre à cause des endorphines, autant les jours suivants ont été un calvaire.  Tout d'abord, difficile de trouver une position confortable que ce soit debout, assis ou couché; ensuite, ce bandage en 8 qui ne soulageait pas vraiment et même s'apparentait à une torture, il fallait le serrer à fond; et pour terminer une perte d'autonomie car chaque mouvement du bras droit faisait bouger le bandage en huit et que le bras gauche était inutilisable...

Mercredi, j'avais rendez-vous chez l'orthopédiste.  Effectivement, je n'avais pas loupé mon coup...  Une clavicule en trois morceaux avec un beau déplacement, elle dessinait un "Z".  Initialement, l'orthopédiste ne voulait pas opérer.  Mais par rapport à mon boulot (physique) et ma pratique sportive, je lui ai expliqué que je n'avais pas le temps d'attendre qu'un cal ou hypothétique cal ne se forme.  Avec de la chance, consolidation complète en 4-5 semaines, au pire, jamais.  Il n'a pas fallu plus pour qu'il accepte de m'opérer.

Vendredi, intervention chirurgicale consistant en une ostéosynthèse par plaque-vis.

clavicle_plate_technique_1-large.png

 

Samedi après-midi, retour au bercail.  Avec une grosse fatigue, à cause de la nuit blanche passée à l'hosto en post-op et peut-être un peu à cause de l'anesthésie générale.  Avec encore des douleurs, mais incomparables, c'est surtout l'articulation sterno-claviculaire qui était douloureuse.

Maintenant, les douleurs ont encore diminué, probablement que dans 2-3 jours, je n'aurai plus qu'une gêne...  J'ai fait ma première séance de kiné afin d'éviter au maximum que l'épaule s'enraidisse.

Mais ce n'est que le début d'une longue convalescence.  Malgré la plaque-vis, le mot d'ordre est "prudence" ! Et pas d'efforts musculaires avec le membre supérieur gauche, càd pas travailler-pas courir-pas rouler à vélo pendant 4-5 semaines.  Juste faire un peu de rouleaux à partir de la fin de la semaine pour essayer de maintenir un semblant de condition physique, et peut-être conduire dans 2 semaines (?).

Le 8 mai, passage chez l'orthopédiste pour ôter les fils et faire une RX de contrôle.  En espérant que l'évolution sera positive.  A suivre... 

24/04/2013

Duathlon de Braine

Dimanche 21, j'avais décidé de participer au duathlon de Braine. Quelle chouette sensation de revenir 21 ans en arrière Clin d'œil.

C'était un duathlon sprint, composé de 5km de course à pied, 19km de vélo et 2,5km de course à pied. Certes des efforts assez intenses mais de bonnes distances pour une reprise Sourire. Côté météo, il faisait couvert mais sec, avec un vent modéré. Côté circuit, la course à pied se faisait sur une boucle de 2,5km assez vallonnée et aux revêtements variables (macadam, pavé, petits sentiers). Pour le vélo, 2 boucles de 8km avec pas mal de faux-plats montants au début, une portion très roulante et une longue côte. Ce fut également agréable de retrouver de vieilles connaissances Clin d'œil au milieu d'un bon peloton de 120-130 athlètes. Comme "redouté", le départ a été très rapide surtout qu'il était en descente. J'ai réussi à trouver une allure de "confort", mais le manque de rythme se faisait sentir Langue tirée ! Après les 5km de CAP, j'étais en 3ème position mais je suis sortie du parc à vélo en même temps que la seconde. Mais à vélo, elle m'a vite réglé mon compte... Un véritable TGV 8) ! Faut dire que le premier tiers du circuit privilégiait les coureurs puissants, ce qui est loin d'être mon cas. J'étais mieux dans la longue ascension. Malgré le peu d'entraînement vélo, j'ai tourné à plus ou moins 35km/h. Par contre, le final ne s'est pas déroulé comme j'espérais Déçu. Je loupe ma transition vélo-CAP. Pour une raison que j'ignore encore, je valse au tapis en descendant de vélo et je retombe sur le genou et l'épaule. De prime abord, rien, juste des plaies superficielles au genou. Je me relève, ramasse mon vélo et court jusqu'à mon emplacement dans le parc à vélo. Au moment où je change de chaussures, "cloc" au-dessus de l'épaule et une douleur qui s'installe progressivement... J'avais tout compris... Fracture de la clavicule gauche. J'ai terminé le duathlon dans l'ambulance pour les urgences Déçu. Dommage, j'avais de bonnes sensations et j'étais super satisfaite de pouvoir reprendre les entraînements. Vendredi, je passe sur le billard pour mettre une plaque-vis et accélérer la guérison, car je n'ai pas le temps (au niveau professionnel prioritairement et sportif) d'attendre qu'un (hypothétique) cal vienne se former sur une fracture déplacée en 3 fragments... À suivre Clin d'œil...

20/04/2013

Super semaine :)

Lundi, c'était repos ou vélo sur rouleaux pour une mini-séance en mode relax Sourire.  Avant cela, j'avais réceptionné mon colis afin d'améliorer mon vélo, un pédalier double plateaux (il était équipé d'origine en triple plateaux, bof pour un route Déçu) Shimano Ultegra comme ça j'étais certaine de ne pas devoir changer le boîtier de pédalier (ce domaine-là étant plus complexe...) et deux plateaux Rotor Q-ring Rigolant.  Et hop, clés Allen et autres pour démonter et remonter...  Après, j'ai testé mon montage et mon réglage du dérailleur avant sur les rouleaux. 

Mardi, j'ai profité de mon horaire mi-temps pour aller courir vers 13h sous le soleil Cool.  J'ai été arpenté des chemins que je parcourais régulièrement auparavant.  A cela, je remarque que je ne suis plus au même niveau, un petit manque d'entraînement...  Mais une chose était en phase de confirmation, l'acupuncture a l'air d'avoir un effet bénéfique sur mon articulation arthrosique Bouche cousue.

Mercredi, une séance de fractionnés à Nivelles.  La même (sans me tromper) que mercredi passé, mais pas tout à fait sur le même tempo.  Cela allait faire mal ! Finalement, après avoir expliqué à Fernand que ça n'avait pas été aisé la semaine précédente, il m'a autorisé de faire la première série sur un rythme moins élevé.  Mais la seconde série, fallait respecté les chronos ! J'ai terminé cet entraînement de fractionnés avec pas mal d'acide lactique et le moteur qui est monté jusqu'à 189 puls/min, ça faisait vraiment longtemps Langue tirée...

Jeudi, vélo au programme.  J'ai été rouler en soirée afin de tester les plateaux Q-ring sur la route et surtout vérifier si le réglage (compromis car manette 3 vitesses à switcher en 2) était satisfaisant.  Rien à dire, avec ces plateaux fini le point mort, le pédalage est nettement plus fluide.  Par contre, j'ai déraillé deux fois vers l'extérieur et une fois la chaîne n'est pas bien redescendue sur le petit plateau.  Va falloir trouver une amélioration et surtout m'adapter à la manière de "manipuler" mon levier de vitesse.  J'ai roulé "gentillement" car j'avais une petite douleur à l'arrière de la cuisse gauche, la sacro-iliaque était bloquée (plus l'habitude de séance aussi dynamique comme celle de mercredi).

Vendredi, une nouvelle séance d'acupuncture pour finaliser l'effet positif qui est en train de s'installer.  Au passage, un petit traitement pour les ischios douloureux.  Ensuite, je n'ai pas eu le temps d'aller m'entraîner.  Tout d'abord, par prudence j'aurais été refaire du vélo et non de la course à pied.  Et puis, il y avait la remise des challenges hivernaux au CABW, et à mon grand étonnement, j'étais classée avec 4 cross (le minimum qu'il faut faire).  Sympa, j'ai reçu un T-shirt technique au même design que le nouveau maillot du club (changement de sponsor, donc...) pouvant donc être porté en compétition.

Aujourd'hui, plus qu'une petite gêne au niveau sacro-iliaque et ischios.  Programme vélo cool où visiblement j'ai trouvé le compromis, je n'ai pas déraillé une seule fois Sourire.  Par contre, beaucoup de vent et pas très chaud sur le vélo, et pourtant le soleil était de la partie. 

Une super semaine, puisqu'il n'y a que du positif par rapport à cette pubalgie, j'arrive à m'entraîner correctement et ce, sans devoir absorber des AINS, que demander de plus ? Rien, c'est cool Cool...

15/04/2013

Poursuite de entraînements

Après ma séance de fractionnés sur piste, l'entraînement du jeudi consistait à faire du vélo cool.  On ne change pas les vieilles habitudes Clin d'œil...  Et je ne sais plus trop bien pour quel motif, mais je n'avais pas l'opportunité de faire un aller-retour maison-boulot, et au soir, je n'avais pas envie de me coltiner 1h de rouleaux.  Donc, la séance est passée à la trappe Déçu.

Vendredi, course à pied au programme.  Mais avant, j'ai été chez l'acupuncteur.  Quitte à me faire c...r avec cette pubalgie qui devrait (en théorie) évoluer vers un stade indolore (dans combien de temps ?), j'ai décidé de tester des traitements alternatifs.  Et l'acupuncture faisait partie des techniques que je n'avais pas encore expérimentées.  Lors des 3 premières séances, il a traité un problème chronique, rien senti de particulier si ce n'est qu'à la seconde et troisième séances, j'étais boostée en sortant de là.  Encore mieux que les boissons énergisantes Rigolant...  Et ce vendredi, c'était la dernière tentative, et vu l'imbrication des symptômes, il voulait traiter pour un problème aigu.  Si pas de résultat = STOP.  Et comme je ne savais pas faire autrement que de m'entraîner après la séance d'acupuncture, j'ai été courir sur le tapis tout en sachant que j'allais devoir monter dans les vitesses et avoir l'impression d'être un hamster dans sa roue Bouche cousue...

Samedi, entraînement vélo identique à celui du samedi précédent avec un début et une fin super cool et au milieu, de l'endurance avec carte blanche pour les côtes.  La veille au soir, j'avais encore apporté quelques modifications à mon Specialized : changement de potence, ajout d'un guidon aéro et (encore) changement de la position de la selle.

IMG_0598.jpg

Go for duathlon Clin d'œil (peut-être).

Et j'avoue que équipé ainsi, j'ai voulu tester ce qui me restait sur une bécane, en mémoire du vieux temps Innocent.  Il m'a fallu à peu près 2-3 minutes pour m'habituer à rouler avec les bras posés sur le guidon aéro (ça modifie pas mal la stabilité), mais ça ne s'oublie pas Clin d'œil...  Malheureusement, samedi matin, il y avait pas mal de vent qui ralentissait la progression, mais sur une route un peu abritée, j'ai tracé à 40km/h sur le plat en 39x15.  L'ivresse de la vitesse Langue tirée (lol).

Dimanche, sortie course à pied assez conséquente, peut-être la plus longue depuis ma reprise, et en plus très dynamique.  Mais avant, promenade avec les Cockers pendant une bonne heure pour 4kms dans les champs.

IMG_0569.jpg

De ce fait, j'ai démarré l'entraînement à 10h, ce qui voulait dire que la piste de Braine n'allait sûrement pas être "libre" (peut-être occupée par le club d'athlé ou un match de foot).  J'ai transformé cette séance de fractionnés en fartlek en prenant la direction de la forêt de Soignes (ah, ça faisait très longtemps !).  Le vent était à nouveau de la partie et franchement gênant, surtout que j'avais fait mon tour en fonction de la partie très dynamique afin de pouvoir la réaliser sur un terrain stabilisé voire sur la route.  Et les 3 derniers "fractionnés", c'était vent de face en faux-plat montant Langue tirée, les pulsations sont bien montées ! Et j'ai eu droit à une double attaque de buse (cela ne fera que la deuxième fois après Butgenbach il y a 2 ans) du côté de la Guaillemarde, pas sympa la bestiole mais elle protégeait sûrement son nid et je passais sous son arbre...

Ce week-end, même après le vélo, la pubalgie m'a dérangé.  Mais étonnamment, la séance de dimanche s'est déroulée avec des douleurs "voyageantes" mais pas de sensation de raideur.  Et au soir, lorsque j'ai été dormir, plus aucune douleur Sourire juste une petite gêne.  L'acupuncture aurait-elle fait de l'effet ? Ce serait vraiment génial, nettement moins nocif qu'une infiltration.  Ce sera à confirmer, je dois rappeler l'acupuncteur pour voir de la suite du traitement.  Wait and see Cool... 

10/04/2013

Test et plan d'entraînement

Comme prévu, dans la première semaine du mois d'avril, j'ai été faire un test à Nivelles.  Test de terrain classique sur la piste.  En conclusion, j'ai perdu un peu en endurance (par manque de spécifique course à pied dixit Fernand) et perdu légèrement en puissance aérobie.  Suite à ce test, Fernand a établi un plan d'entraînement, mais je lui ai mis aucun objectif.  Avant tout, c'est m'entraîner pour moi-même, essayer de prendre du plaisir.  Ensuite retrouver un bon niveau si cela est possible et ensuite on avisera Clin d'œil...

Pour les entraînements course à pied pas trop longs et pas trop intensifs, j'essaie de courir sur le tapis de course.  Pour les séances "vélo", ou j'enfourche le VTT pour le traditionnel aller-retour maison-boulot, ou mon vélo de course.  La dernière séance vélo de route, je l'ai vraiment appréciée.  Je pense que le changement de la position de la selle a été bénéfique, je me sentais nettement mieux, meilleure position sur le vélo et surtout au niveau du pédalage où j'avais l'impression d'être plus efficace.

Aujourd'hui, j'ai été toucher le tartan.  Cela faisait un bail Surpris...  Et j'ai vraiment perdu le rythme de la piste ! Primo, les chronos demandés par Fernand sont inhabituels, secundo ma condition n'est pas au top et tertio, j'ai débuté les fractionnés sur piste dans le noir puisque j'ai démarré l'entraînement à 6h du mat' (une vieille habitude Sourire).  En final, j'ai foiré la première partie de l'entraînement et mon Polar la seconde Langue tirée...  Pas grave !

 

30/03/2013

Essai

La tentation était bien trop grande malgré le fait que j'étais et suis encore très sceptique par rapport à la conclusion du médecin du sport que j'ai consulté mi-mars.  Le phénomène physiologique, je le comprend et c'est l'évolution naturelle d'une articulation arthrosée, mais cette évolution n'est pas systématique et le délai pour arriver jusqu'à l'arthrodèse inconnu.

Après discussion avec Fernand, il m'a concocté un programme de 2 semaines avec entraînement quotidien.  Avec 3 séances:semaine de vélo ou rouleaux (vu la météo) et les 4 restantes de la course à pied.  Le première semaine, j'avais fait 2 séances course à pied sur le tapis et 2 en extérieur.  Cette semaine, j'ai fait 3 sorties extérieures en course à pied.  L'infiltration n'a évidemment plus d'effet, mais les douleurs ne sont pas trop fortes ou invalidantes.  Et jusqu'à présent, cela reste tout à fait gèrable avec trois anti inflammatoire sur la semaine Sourire.  Côté sensation, pas mauvais du tout.  Je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir arrêter, d'ailleurs je n'ai pas arrêter puisque je m'entraînais sur mon vélo, les rouleaux et parfois sur le tapis de course lorsque ça titillait de trop Innocent.  Et aux vues de ce que j'ai fait au courant des deux mois et demi, Fernand m'a dit que la condition ne devait pas être mauvaise.  Normalement, la semaine prochaine, je devrais faire un test de terrain pour évaluer mon niveau de forme.  Un nouveau départ ? Aucune idée, tout dépendra de l'évolution des symptômes et de la possibilité ou l'imposssibilité de respecter un plan d'entraînement.  Ce n'est pas une victoire, juste une remise en question, un test Clin d'œil

23/03/2013

Une théorie étonnante

Suite aux recommandations de Fernand et de mon kiné, j'ai finalement été consulter un autre médecin du sport, alors que ma décision était bien prise et que le shopping médical n'est vraiment pas mon truc Incertain.  En 2012, j'avais consulté deux médecins du sport, et tous deux étaient sur la même longueur d'ondes :infiltration Déçu...  Ce 15 mars, j'ai pris la direction d'une commune bruxelloise avec son le bras, tous les examens complémentaires que j'avais effectués en 2012.  Après avoir consulté RX et fait un examen clinique poussé, le médecin me dit : "c'est une pubalgie d'origine articulaire, et dans ce cas, cela se termine toujours bien".  Personnellement, j'étais plus qu'étonnée...  A cela, il répond : "lorsqu'il n'y aura plus d'articulation, il n'y aura plus de douleur"...  Mouai, si on peut dire que c'est une réponse rassurante Incertain, même si il a déjà vu des cas similaire avec cette évolution vers une arthrodèse spontanée.  Combien de temps avant d'arriver à ce stade ? Grande inconnue...  Et donc, conclusion du toubib : aucune contre-indication à la pratique de la course à pied, juste éviter les terrains irréguliers, privilégier la route, le tapis de course et alterner avec d'autres sports comme vélo et natation.  Et pour ce qui est de la douleur, c'est un cap à passer (dixit le médecin) ? Et maximum 3 anti inflammatoires/semaine (c'est pas lui qui a mal Déçu)...

Tester la théorie, c'est bien tentant Rigolant... 

 

03/03/2013

Run & Bike du RCBT

C'est peut-être la chose la plus irraisonnable que j'ai fait ces derniers temps, ou presque Langue tirée...

Fin janvier, Kinga m'avait contactée en prévision de ce Run & Bike, pour savoir si j'étais toujours intéressée de participer à une compétition de ce genre.  J'avoue que je lui avais tendu la perche bien avant le moment où j'ai pris la décision d'arrêter la course à pied.  Par rapport à l'infiltration, le défi était tout à fait réalisable Sourire.  Et donc...

Depuis, le week-end passé, j'avais intensifié un peu les entraînements, en allant courir en extérieur entre-autres.  Le dimanche précédent la course, j'avais même été m'entraîner avec Kinga, en mode "run and bike" sur neige, puisqu'elle était de retour Rigolant, afin de "travailler" les relais.  Et ça collait super bien, Kinga descendant du vélo à droite, moi à gauche, complémentaire quoi !

Et ce dimanche, c'était le jour J Sourire ! Une météo hivernale, sèche avec quelques éclaircies et très peu de vent, que demander de plus.  Petite organisation sympa du RCBT (3e édition).  Le circuit démarrait et arrivait sur le site de Toyota Motor Europe à Evere et consistait en deux boucles de 5km pour un total de 10.  Un Run & Bike c'est deux coureurs pour un vélo, ce qui veut dire que tout au long de la course, les deux équipiers interchangent leur place en se relayant à tour de rôle.  La distance entre le coureur et le cycliste ne peut excéder 10 mètres, donc c'est le coureur à pied qui donne le tempo.  Le but étant d'aller le plus vite possible, il faut perdre le moins de temps possible dans les relais, le rythme des changements sont totalement libre et en fonction du niveau des deux athlètes.  Le parcours était roulant, beaucoup de portions en macadam ou béton, deux passages sur des chemins de remembrement qui étaient secs.  Il y avait quelques pièges, des bordures assez hautes et une petite butte à franchir sans élan (à cause de la bordure) avec un sol excessivement spongieux Langue tirée.

Etant meilleure coureuse que Kinga (c'était encore à voir en fonction d'une grande inconnue, la forme), je prenais le départ.  Le coureur faisait une boucle d'environ 700m tout seul avant de récupérer son coéquipier qui attendait avec le vélo.  On refaisait la même boucle à deux, nous n'avons pas directement fait de changement, j'ai encore couru environ 300m avant de monter sur le vélo pour récupérer un petit peu.  Avant de sortir du site TME, on a effectué un changement.  Ensuite, on est parti dans la "campagne" environnante sur un circuit légèrement vallonné avant de revenir faire une boucle dans le site TME et repartir pour le circuit campagnard.  Au final, je dirais que pour la partie course à pied, Kinga a fait 40% de la distance et moi 60%, plutôt logique.  Notre équipe, KiVi (contraction de Kinga et Virginie) s'est classée 12e au scratch et 1e en féminine dans un chrono de 37'00" soit une moyenne de 16.22km/h.  

IMG_7987.jpg

Notre équipe à la sortie du site TME.

Une chouette expérience, malgré le peu d'entraînement, je me suis bien amusée.  Même si j'ai réussi à me prendre une belle gamelle, non pas à vélo mais bien à pied.  Et vu les dégâts, il devait y avoir pas mal de gravillons sur un casse-vitesse, qui a bien cassé ma vitesse, de 17km/h à 0km/h en moins d'une seconde Clin d'œil...  Faut pas se retourner en courant Bouche cousue...

Maintenant pour la suite, c'est la grande inconnue...

 

23/02/2013

Quoi de neuf ?

Je m'étonne Rigolant ! J'arrive à rester raisonnable...  Pas plus de course à pied qu'au mois de janvier, j'essaie de privilégier le vélo.  Et par ce temps hivernal, le VTT est le plus approprié.  Cette semaine, juste un petit tour au fond du garage le mardi sur le tapis de course.  Jeudi, un aller-retour maison-boulot par une météo lumineuse, mais glaciale à cause du vent de secteur est, bien piquant.  L'avantage du gel, des chemins de remembrement complètement "secs" et très roulants.  Mais le vent était soutenu, et gênait la progression surtout à l'aller où je l'ai eu de face une bonne partie du parcours.  Pour le retour, comme j'avais pris le chemin le plus court, je l'avais dans le dos Sourire.  Vendredi soir, j'ai fait un peu de mécanique vélo, changement de plaquettes de frein (il était largement temps, elles étaient usées), des câbles et gaines des dérailleurs + réglages et des galets du dérailleur arrière.  Mon VTT est presque comme neuf Clin d'œil...

18/02/2013

Raison ou passion ?

L'infiltration a fait l'effet escompté Sourire...  Une bulle d'oxygène, bye, bye la pubalgie et les médocs.  Pour combien de temps ? I don't know...

48h de repos sportif complet, rien si ce n'est qu'aller travailler.  Vendredi soir, soit plus de 72h Surpris sans un effort physique digne de ce nom, j'ai couru 30' en endurance sur mon tapis au fond du garage.  Aucune douleur, aucune gêne et tout cela sans anti inflammatoire.  Un seul mot, GENIAL !

Dimanche, la passion l'a emporté sur la raison Bouche cousue.  J'ai enfilé les runnigshoes et j'ai pris la direction des champs pour faire un petit tour de 40' en endurance cool.  8 heures du mat', brouillard et températures proche du 0°C.  Pas une âme qui vit et quelques rencontres, une chouette qui avait oublié d'aller dormir, des lapins et un vanneau huppé.  En fait, c'est cela qui me manque le plus, lors de ces sorties course à pied, observer la faune...  Les sensations étaient bonnes, et c'était comme si je n'avais jamais arrêté de courir.  Le rythme très correct et pas une courbature après cet effort. 

Maintenant, il vaudrait mieux que je me montre raisonnable, je le sais, mais...

Aujourd'hui, je me suis retrouvée sur mon VTT, car le sort avait décidé de s'acharner sur moi...  Pneu crevé côté voiture...  Le nez dans le guidon pour arriver le plus tôt possible au boulot.  Voiture ou vélo, je ne met pas le même temps pour faire le trajet, 10' en auto et 25' en VTT.  Et à 2 kms du boulot, le sélecteur de vitesse du dérailleur arrière casse, et je me suis retrouvée avec un single speed (le câble du dérailleur avant est grippé et je dois le changer).  Vu le profil du coin, les quadriceps ont bien chauffé Langue tirée.  Et pour le retour encore plus, pusique du début jusqu'à la fin, le 32x13 par monts et par vaux, dans la gadoue en prime vu le soleil !

11/02/2013

J-1 !

Jour J-1 ! Attendu depuis un bon mois et demi...  Je vais faire une infiltration qui me permettra un temps d'oublier cette satanée pubalgie et me passer des anti inflammatoires Sourire.  Le plus dur sera d'être raisonnable...  La semaine passée, j'ai tout de même couru 3 fois sur le tapis, pas grand-chose évidemment, 40' lundi-20' mercredi-40' jeudi, mardi-vendredi-samedi pas de sport, et dimanche aller-retour maison-boulot en VTT par une météo sèche et polaire.  Le VTT étant encore équipé avec les Schwalbe Ice-Spiker opposait pas mal de résistance, donc bonne muscu des cuisses surtout que j'ai bien poussé sur les pédales Langue tirée...

Un petit cliché de "Cockers Anglais sur canapé" Clin d'œil

IMG_0487.jpg

Kéo et son air "très sérieux" Bouche cousue

IMG_0490.jpg

Et Locky avec son air "pas très sérieux" Innocent

IMG_0489.jpg

 

04/02/2013

Mon coin entraînement

Ces deux derniers jours, enfin, la douleur a complètement disparue Sourire...  D'une part, grâce aux anti inflammatoires, il aura fallu le temps mais j'ai trouvé celui qui me convient et la dose efficace, le seul "hic", c'est qu'il m'en coutera 42€ la boîte de 28 comprimés...  Et d'autre part, le programme "entraînement" super light, météo dégueulasse qui ne permet pas vraiment de rouler sur route, de faire du VTT sous peine de passer plus de temps à nettoyer la bécane, il ne reste que les rouleaux mais c'est gavant Bouche cousue.  J'ai été nager une seule et unique fois Bouche cousue, no comment...  Et j'ai couru environ 5 fois sur 4 semaines et uniquement sur le tapis de course.

Mais aujourd'hui, c'est la première fois que j'ai pu courir sur le tapis sans ressentir de douleurs Rigolant, mais bon, je ne me fais pas d'illusion...  Si j'arrête les médocs, il ne faudra pas deux jours pour que cette pubalgie se manifeste à nouveau.  Et comme prévu, j'irai faire une infiltration dans le courant du mois.  Et je pense que l'appel de la course sera plus fort que la raison, ça me manque énormément, c'est une véritable "drogue" (les coureurs de fond comprendront Clin d'œil), les endorphines, c'est le pied !

photo.JPG

Mon coin entraînement.  Faut vraiment être motivée Incertain...